Antisémitisme: la victime est un Arabe israélien

BerlinUn jeune homme a voulu prouver qu'il n'était pas dangereux de porter une kippa dans la rue berlinoise. Il s'est fait agresser par un groupe de trois jeunes parlant arabe.

Adam Armush a démontré malgré lui que la haine anti-juive est également répandue chez les Arabo-musulmans.

Adam Armush a démontré malgré lui que la haine anti-juive est également répandue chez les Arabo-musulmans. Image: Screenshot Deutsche Welle

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La vidéo a fait grand bruit en Allemagne. Elle montre un passant portant une kippa se faire agresser à coups de ceinture par un jeune homme qui le traite de «Yahudi!» ou «Juif» en arabe.

Les autorités allemandes, la chancelière Angela Merkel en tête, ont dénoncé cet acte et le président du Conseil central des Juifs d'Allemagne, Josef Schuster, a demandé que cette agression soit punie «le plus sévèrement possible». Or la victime n'est pas juive mais il s'agit d'un Arabe israélien, rapporte le journal israélien Haaretz.

Il parlait «un dialecte syrien»

Adam Armush, 21 ans, a été agressé mardi soir avec son ami alors que tous deux portaient une kippa et marchaient dans un quartier huppé de Berlin. Les agresseurs étaient trois jeunes, dont l'un au moins parlait arabe, a-t-il dit, affirmant que le principal agresseur parlait «un dialecte syrien». Il a témoigné avoir été soudain hélé et insulté par le groupe et avoir décidé à ce moment-là de filmer la scène.

Des témoins très passifs

Adam voulait avoir «une preuve pour la police, les Allemands mais aussi le monde entier pour montrer combien c'est difficile pour un Juif de se promener de nos jours à Berlin», a-t-il expliqué dans un entretien à la chaîne de télévision publique allemande Deutsche Welle.

Il a aussi critiqué la passivité de la cinquantaine de personnes se trouvant selon lui dans les environs au moment de l'altercation. Seule une femme s'est interposée et a crié en direction de l'agresseur, a-t-il témoigné.

La police toujours à la recherche des auteurs

Adam a précisé qu'il portait une kippa «pour la première fois». Il a expliqué avoir reçu la calotte religieuse en cadeau d'un ami et être parti du principe, avant l'agression, que cela ne posait pas de problème de la porter dans la rue dans la capitale allemande.

La police berlinoise a indiqué dans un communiqué enquêter sur cette «agression antisémite» et rechercher les auteurs.

Créé: 19.04.2018, 10h13

Articles en relation

L'agression de deux juifs ravive un passé douloureux

Allemagne Deux juifs portant une kippa ont été agressés dans un quartier huppé de Berlin par trois jeunes, dont l'un au moins parlait arabe. De quoi susciter l'émoi dans tout le pays. Plus...

Un spectacle pour militer contre l'antisémitisme

Pologne A Cracovie en Pologne, un spectacle en mémoire d'une purge antisémite en 1968 voulait aussi alerter sur la situation actuelle. Plus...

Octogénaire juive: c'est un meurtre antisémite

France Le parquet de Paris a ouvert lundi une enquête pour «assassinat» après la mort vendredi d'une octogénaire juive à Paris, retenant le caractère antisémite pour ces faits. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.