Passer au contenu principal

Le banditisme corse s'invite dans l'affaire Gayet/Hollande

Des médias affirment que l'appartement où se retrouvaient François Hollande et Julie Gayet à Paris est lié à un homme ayant œuvré pour un gang corse.

Julie Gayet sera indemnisée pour des photos volées d'elle et de François Hollande, prises à l'Elysée et publiées dans le magazine Voici. (Mardi 5 juillet 2016)
Julie Gayet sera indemnisée pour des photos volées d'elle et de François Hollande, prises à l'Elysée et publiées dans le magazine Voici. (Mardi 5 juillet 2016)
AFP
Le PDG de Prisma Media, Rolf Heinz, sera jugé le 5 juillet 2016 pour avoir diffusé les clichés volés à l'Elysée. (mardi 7 juillet 2016)
Le PDG de Prisma Media, Rolf Heinz, sera jugé le 5 juillet 2016 pour avoir diffusé les clichés volés à l'Elysée. (mardi 7 juillet 2016)
AFP
François Hollande et Julie Gayet se rencontraient dans un appartement situé à deux pas de l'Elysée à la rue du Cirque, dans le 8e arrondissement de Paris.
François Hollande et Julie Gayet se rencontraient dans un appartement situé à deux pas de l'Elysée à la rue du Cirque, dans le 8e arrondissement de Paris.
Google Street View
1 / 13

Plusieurs médias ont affirmé dimanche que l'appartement qui abritait secrètement la relation entre François Hollande et l'actrice Julie Gayet était lié au grand banditisme corse, l'avocat d'un homme mis en cause niant toutefois tout lien de son client avec cette affaire.

L'homme mis en cause, «Michel Ferracci n'a jamais été ni propriétaire, ni locataire de cet appartement», a affirmé à Me Pierre Haïk. Michel Ferracci, acteur apparaissant notamment dans la série télévisée «Mafiosa», a été condamné en novembre 2013 à 18 mois de prison avec sursis dans l'affaire des détournements du cercle de jeux parisien Wagram au profit de membres du gang corse de la «Brise de mer».

L'Elysée n'a pas réagi à ces informations de presse. Mediapart écrit que l'appartement, situé dans le VIIIe arrondissement, tout près de l'Elysée, «est au nom de Michel Ferracci». Selon le site d'information en ligne, il était prêté à Julie Gayet par une actrice, ex-femme de Michel Ferracci et devenue par la suite compagne de François Masini, réputé proche du milieu corse et assassiné en mai 2013 .

Appartement d'un milliardaire

L'hebdomadaire Valeurs actuelles assure quant à lui que l'appartement a appartenu à «un grand patron du CAC 40» et serait aujourd'hui détenu par une milliardaire, qui le louerait à Michel Ferracci et sa compagne actuelle.

Le Point affirme de son côté que l'appartement était prêté depuis six mois par une comédienne qui y vivait jusque-là avec M. Ferracci. «L'information concernant Michel Ferraci est fausse», a déclaré Me Haïk. Selon l'avocat, «si son nom est sorti, c'est parce que son ex-femme, dont il est séparé depuis six ans, habite dans cet immeuble avec ses enfants, qui portent son nom», lequel apparaît donc sur une boîte aux lettres de l'immeuble et sur la liste des abonnés au téléphone.

L'avocat souligne par ailleurs que son client n'a jamais eu affaire à la justice en dehors du dossier du cercle Wagram, dont il était jadis salarié.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.