Passer au contenu principal

Union européenneAppel à «réinventer l'Europe» après le Brexit

Trente personnalités de tous bords et de la société civile veulent un nouvel élan.

Le ministre britannique des Finances George Osborne va présenter ludi, avant l'ouvertures des marchés financiers européens, les mesures économiques que le gouvernement entend prendre en réponse au vote en faveur d'une sortie de l'Union européenne.  (Lundi 27 juin 2016)
Le ministre britannique des Finances George Osborne va présenter ludi, avant l'ouvertures des marchés financiers européens, les mesures économiques que le gouvernement entend prendre en réponse au vote en faveur d'une sortie de l'Union européenne. (Lundi 27 juin 2016)
Keystone
Jeremy Corbyn a annoncé lundi qu'il ne démissionnerai pas. Le chef du parti travailliste britannique n'entend pas répondre aux reproches de nombreux collègues de son parti qui jugent qu'il n'a pas fait campagne assez énergiquement pour le maintien du Royaume-Uni dans l'UE. D'autres cadres du parti ont pourtant démissionné. (image d'archive)
Jeremy Corbyn a annoncé lundi qu'il ne démissionnerai pas. Le chef du parti travailliste britannique n'entend pas répondre aux reproches de nombreux collègues de son parti qui jugent qu'il n'a pas fait campagne assez énergiquement pour le maintien du Royaume-Uni dans l'UE. D'autres cadres du parti ont pourtant démissionné. (image d'archive)
Keystone
Le leader du parti d'opposition, Jeremy Corbyn, a rejoint les rangs des pro-UE. Un soutien de poids pour son adversaire au quotidien, David Cameron.
Le leader du parti d'opposition, Jeremy Corbyn, a rejoint les rangs des pro-UE. Un soutien de poids pour son adversaire au quotidien, David Cameron.
AFP
1 / 75

Une trentaine de personnalités de la culture, de la société civile et de la politique appellent, dans une tribune publiée dimanche par sept journaux européens, dont le Journal du Dimanche en France, à «réinventer l'Europe».

«Nous respectons le vote des citoyens britanniques, et nous le regrettons. Mais il est crucial de ne pas laisser le Brexit détourner notre énergie. Tout au contraire, il peut et doit servir à la raviver. Les Européens doivent se réinventer, et relever des défis collectifs considérables», écrivent les signataires.

Initiée par Guillaume Klossa, fondateur du centre de réflexion européen EuropaNova, cette «feuille de route pour une Nouvelle Renaissance européenne», applicable dès l'automne prochain et axée autour de plusieurs initiatives concrètes, propose :

1. Un renforcement de la démocratie et de la culture civique européenne ;

2. Une nouvelle étape en matière de sécurité, de défense et de protection civile des citoyens européens ;

3. Une stratégie pour accueillir, intégrer et, le cas échéant, préparer les conditions de retour à plus long terme des réfugiés dans leur pays ;

4. Une nouvelle politique industrielle européenne, fondée sur une croissance décarbonée, capable de moderniser notre économie et de créer massivement des emplois de proximité ;

5. L'achèvement de la zone euro, pour qu'elle fonctionne efficacement, et non comme une machine à accroitre les inégalités ;

6. La création d'un Erasmus des collégiens, qui rassemblera tous les jeunes d'une même génération.

Personnalités de gauche comme de droite

Cet appel est publié conjointement par le Journal du Dimanche (France), Bild am Sonntag (Allemagne), Le Soir (Belgique), La Stampa (Italie), Publico (Portugal), Tageblatt (Luxembourg) et Gazeta Wyborcza (Pologne).

Parmi les signataires figurent notamment l'ancien commissaire européen et ancien ministre Michel Barnier, Daniel Cohn-Bendit, Joschka Fischer, ancien Ministre des affaires étrangères et vice-chancelier d'Allemagne, l'écrivain italien Roberto Saviano et le mathématicien français Cédric Vilani.

«Pour que notre ambition se concrétise, nous avons besoin que vous, citoyens de nos pays de l'Union, vous vous empariez de notre initiative : débattez, contredisez ou complétez nos propositions», ajoute le texte. «L'Union européenne doit redevenir l'affaire de tous, et non l'affaire de ceux qui veulent la détruire».

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.