Apple et Facebook aux funérailles du roi: tollé

ThaïlandeLes logos des multinationales sculptés sur des statues avaient fait scandale. Ils ont été rapidement effacés.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les logos d'Apple, Facebook et Google ont dû être retirés d'une statue en cours de réalisation pour les funérailles du roi de Thaïlande, après une levée de bouclier dans le royaume contre cette initiative jugée irrévérencieuse.

Des dizaines d'artisans travaillent sans relâche à la création de statues destinées à la cérémonie de crémation du roi Bhumibol Adulyadej, prévue fin octobre, un an après son décès, comme le veut la tradition royale.

Or, certains sculpteurs ont dessiné les logos des géants des nouvelles technologies, notamment la fameuse pomme d'Apple, sur les ailes d'une statue de Garuda, personnage de la mythologie hindoue, en hommage selon l'un d'eux, Pitak Chalerlao, à la dimension de «penseur» du roi défunt.

«Je dois m'excuser, j'ai fait cela pour montrer que je suis fier de Sa Majesté, comme tout le monde», s'est confondu en excuses Pitak mercredi dans un post sur Facebook où il a publié des photos de la statue aux logos effacés.

Une loi très stricte

Un photographe de l'AFP avait pu avant ce scandale prendre en photo cette statue. La question du respect à la famille royale, et notamment au roi, est ultra-sensible: la royauté est protégée par une loi de lèse-majesté draconienne, au titre de laquelle plusieurs Thaïlandais sont aujourd'hui en prison, certains pour des peines de plusieurs dizaines d'années.

Organisée sur la grande place de Sanam Luang, en plein centre historique de Bangkok, la crémation royale impliquera des milliers de personnes et une myriade de statues d'animaux, de dieux et de créatures mythiques spécialement conçues pour l'occasion. Si aucun budget n'a été dévoilé publiquement, les autorités ont prévu de dépenser des millions d'euros pour l'occasion.

Le défunt roi était la figure tutélaire du royaume, rassurante pour de nombreux Thaïlandais, qui vivent dans l'idée qu'il était le «père de la nation», après des décennies de propagande, renforcée par une loi de lèse-majesté très stricte.

Ce dernier a régné 70 ans et la grande majorité des Thaïlandais n'a pas connu d'autres souverains. Son fils Maha Vajiralongkorn a été proclamé roi début décembre 2016. (afp/nxp)

Créé: 03.05.2017, 13h37

Articles en relation

Une foule immense rend hommage à Bhumibol

Thaïlande Plus de 150'000 personnes se sont massées samedi aux abords du Grand palais de Bangkok pour entonner l'hymne royal. Plus...

Cérémonie à Echallens pour le roi Bhumibol

Vaud Un rite funéraire a été organisé dimanche au temple bouddhiste d'Echallens en hommage au roi de Thaïlande. Plus...

Le prince ne montera sur le trône que dans un an

Thaïlande Maha Vajiralongkorn veut respecter une période de deuil avant de succéder à son père, le roi Bhumibol. Plus...

Le noir envahit les rues de Bangkok

Thaïlande La Thaïlande est en deuil pour une année après la mort de Bhumibol Adulyadej à 88 ans, que beaucoup considérait comme un demi-dieu. Plus...

La Thaïlande rend hommage à son roi

Asie Des milliers de Thaïlandais se sont pressés samedi devant le palais royal pour rendre hommage au roi Bhumibol décédé jeudi, après 70 ans de règne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.