L'argent caché en Suisse payera des retraités

BrésilRio a pu payer le 13e mois d'une partie de ses fonctionnaires retraités grâce à la récupération de fonds détournés par l'ex-gouverneur Cabral. Des fonds planqués en Suisse.

L'ancien gouverneur de Rio L'Etat de Rio, Sergio Cabral, est emprisonné pour corruption.

L'ancien gouverneur de Rio L'Etat de Rio, Sergio Cabral, est emprisonné pour corruption.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au bord de la faillite, l'Etat de Rio de Janeiro a pu payer le treizième mois d'une partie de ses fonctionnaires retraités grâce à la récupération de fonds détournés par l'ancien gouverneur Sergio Cabral. Celui-ci avait été gouverneur de l'État de Rio de 2007 à 2014.

Au total, 254,7 millions de réaux (environ 82 millions de francs) ont été versés à 147'000 anciens fonctionnaires de l'Etat touchant une retraite inférieure ou égale à 3200 réaux par mois, ont annoncé les autorités brésiliennes. Cela concerne 58% des fonctionnaires retraités ou inactifs, qui touchent par exemple des pensions d'invalidité.

«C'est la première fois qu'autant d'argent est restitué aux coffres publics en si peu de temps», s'est félicité le procureur régional de Rio. Le parquet a annoncé avoir reversé à l'Etat plus de 102 millions de dollars (101 millions de francs) rapatriés de comptes à l'étranger, grâce à un accord de collaboration noué par deux personnes inculpées pour avoir pris part au vaste réseau de corruption dirigé par Sergio Cabral.

Comptes en Suisse

Cet argent était sur des comptes en Suisse au nom de ces deux personnes, mais provenait directement de fonds détournés par Sergio Cabral et deux de ses proches collaborateurs, Wilson Carlos et Carlos Miranda.

Gouverneur de l'État de Rio de 2007 à 2014, Sergio Cabral doit répondre à de multiples accusations de corruption, blanchiment d'argent et association de malfaiteurs. Selon le procureur, chaque marché public suivait la «règle des 5%», reversés sous forme de pots-de-vin au groupe commandé par l'ancien gouverneur.

Le parquet de Rio vient de demander l'ouverture de 83 nouvelles enquêtes contre des hommes politiques dans le cadre du mégascandale de trucage des marchés publics de la compagnie pétrolière d'État Petrobras.

Les noms des responsables politiques visés n'ont pas encore été divulgués, mais, d'après des fuites dans la presse brésilienne, il y a parmi eux au moins six ministres et les présidents des deux chambres du Parlement. (ats/nxp)

Créé: 22.03.2017, 07h36

Galerie photo

Lula et Rousseff dans la tourmente au Brésil (mars 2016-mars 2017)

Lula et Rousseff dans la tourmente au Brésil (mars 2016-mars 2017) Dilma Rousseff est engluée dans une crise politique historique, envenimée par le scandale de corruption Petrobras qui éclabousse l'ancien président Lula.

Articles en relation

Petrobas: un informateur-clé sort de prison

Brésil L'homme, accusé d'avoir blanchi de l'argent détourné de la compagnie pétrolière brésilienne, a signé un «accord de délation». Plus...

Lula éclaboussé par le scandale Petrobas

Brésil L'ex-président sera visé par une enquête pour appartenance à un «groupe criminel organisé» ayant détourné des milliards de dollars de Petrobras. Plus...

La jutice suspend le président de l'Assemblée

Brésil Eduardo Cunha, instigateur de la destitution de Rousseff, est accusé d'entrave à la justice dans le scandale Petrobas. Plus...

Affaire Petrobras: Berne a bloqué 800 millions

Brésil Dans le cadre des enquêtes Petrobras, le Ministère public de la Confédération collabore avec la justice brésilienne. Plus...

Lula bientôt interrogé sur le scandale Petrobras?

Brésil La Cour suprême du Brésil a autorisé la police à interroger l'ancien président pour qu'il fournisse des renseignements sur le réseau de corruption au sein de la compagnie pétrolière. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.