L'armée turque poursuit ses raids contre le PKK, malgré la trêve

Turquie«Le cessez-le-feu du PKK ne veut rien dire pour nous. Les opérations vont se poursuivre sans discontinuer», a déclaré un responsable militaire turc.

Des habitants devant des maisons endommagées par les raids de l'aviation turque dans le sud-est de la Turquie.(Photo d'illustration)

Des habitants devant des maisons endommagées par les raids de l'aviation turque dans le sud-est de la Turquie.(Photo d'illustration) Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'armée de l'air turque a mené samedi et dimanche des frappes aériennes contre des positions du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans le sud-est de la Turquie et dans le nord de l'Irak. Les raids auraient détruit des abris et des positions d'artillerie des séparatistes dans les secteurs de Metina et de Zap.

Samedi, quelques heures après le double attentat d'Ankara qui a visé une manifestation en faveur de la paix, le PKK a ordonné à ses combattants de cesser leurs opérations militaires en Turquie, sauf s'ils sont attaqués. Cette trêve vise à ne pas gêner la tenue des élections législatives turques du 1er novembre, a expliqué le PKK.

Une trentaine de combattants du PKK ont été tués dans les bombardements de dimanche dans le nord de l'Irak, a-t-on appris auprès des forces de sécurité turques. Les raids ont détruit des abris et des positions d'artillerie des séparatistes dans les secteurs de Metina et de Zap, précise l'armée dans un communiqué.

«Le cessez-le-feu du PKK ne veut rien dire pour nous. Les opérations vont se poursuivre sans discontinuer», a dit à Reuters un responsable militaire turc.

Accrochage

Deux militaires turcs ont été tués dimanche en Turquie lors d'affrontements avec des rebelles kurdes.

Ces deux gendarmes sont morts lors d'un échange de tirs avec des combattants du PKK dans la province d'Erzurum, dans le nord-est du pays, a annoncé le gouverneur local cité par l'agence de presse Dogan.

Cet accrochage est le premier grave incident recensé entre les forces de sécurité turques et les rebelles kurdes depuis l'annonce samedi par le PKK qu'il suspendait ses opérations pour permettre «une élection honnête» le 1er novembre. (ats/nxp)

Créé: 11.10.2015, 15h21

Articles en relation

Les rebelles du PKK annoncent une trêve

Turquie Les rebelles kurdes ont annoncé la suspension de leurs opérations contre les forces de sécurité turques à trois semaines des élections législatives. Plus...

Les violences s'intensifient entre l'armée et le PKK

Turquie Le gouvernement turc a lancé une vague de bombardements contre le PKK qui a répliqué par un attentat. Plus...

Davutoglu promet de «nettoyer» le pays du PKK

Turquie Le premier ministre turc promet des réactions violentes à l'encontre des rebelles après l'embuscade la veille qui a coûté la vie à une quinzaine de soldats. Plus...

Le PKK aurait tué 15 soldats turcs

Turquie Une embuscade des séparatistes du Parti des travailleurs du Kurdistan aurait provoqué la mort d'une quinzaine de soldats dans le sud-est de la Turquie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.