Passer au contenu principal

SyrieArmes chimiques: les USA accusent Damas

Washington affirme avoir des preuves que Damas prépare des armes chimiques en vue d'une attaque sur Idleb.

Les Etats-Unis affirment détenir des «preuves» que le régime syrien prépare des armes chimiques pour les utiliser contre la province rebelle d'Idlib. Washington a déjà menacé à plusieurs reprises Damas de frappes en cas d'utilisation de telles armes.

«Toute offensive serait considérée pour nous comme une escalade irresponsable (...) Il y a de nombreuses preuves que des armes chimiques sont en cours de préparation», a déclaré jeudi le représentant spécial des Etats-Unis en Syrie, Jim Jeffrey.

La Maison-Blanche a mis en garde à plusieurs reprises le président syrien Bachar el-Assad contre l'utilisation d'armes chimiques sous peine de frappes, comme en avril dernier à la suite d'une attaque présumée chimique contre la localité rebelle de Douma.

Idlib, dernier bastion rebelle en Syrie, se prépare à une offensive jugée imminente des forces du régime syrien, appuyées par l'armée russe. Depuis plusieurs semaines, Damas masse des renforts aux abords de la province, frontalière de la Turquie.

Raids aériens et civils en fuite

Des frappes aériennes ont été menées jeudi, probablement par l'aviation russe, dans la province rebelle, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). L'ONG, proche des rebelles, a également indiqué que des centaines de civils ont fui des villages du sud-est d'Idlib entre mercredi soir et jeudi matin, pour trouver refuge dans des territoires plus au nord.

La province rebelle abrite quelque trois millions de personnes, dont 700'000 à 800'000 réfugiés. Selon l'ONU, 10'000 djihadistes y auraient trouvé refuge. En cas d'attaque, l'ONU craint notamment jusqu'à 800'000 déplacés.

Le département du trésor américain a pour sa part frappé de sanctions quatre individus et cinq entreprises accusés de servir d'intermédiaire entre le régime syrien et l'Etat islamique et d'approvisionner Damas en carburant et en armes.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.