Passer au contenu principal

AttentatNouvelles arrestations dans l'est de Londres

Ce lundi matin à l'aube, un «certain nombre de personnes» ont été interpellées lundi par la police londonienne.

Le Royaume-Uni a commémoré dimanche l'attentat du London Bridge, qui avait fait huit morts et une cinquantaine de blessés il y a un an, lors d'une cérémonie suivie d'une minute de silence observée sur le lieu même de l'attaque. (dimanche 3 juin 2018)
Le Royaume-Uni a commémoré dimanche l'attentat du London Bridge, qui avait fait huit morts et une cinquantaine de blessés il y a un an, lors d'une cérémonie suivie d'une minute de silence observée sur le lieu même de l'attaque. (dimanche 3 juin 2018)
AFP
Il y a un an, responsables politiques et médias ont venté son «héroïsme» durant l'attentat de London Bridge. Mais pour Florin Morariu, jeune boulanger roumain, c'est après l'attaque terroriste que le plus dur a commencé. (1er juin 2018)
Il y a un an, responsables politiques et médias ont venté son «héroïsme» durant l'attentat de London Bridge. Mais pour Florin Morariu, jeune boulanger roumain, c'est après l'attaque terroriste que le plus dur a commencé. (1er juin 2018)
dr
La police londonienne intervient en trois lieux différents : le London Bridge, Borough Market et Vauxhall. (Samedi 3 juin 2017)
La police londonienne intervient en trois lieux différents : le London Bridge, Borough Market et Vauxhall. (Samedi 3 juin 2017)
Keystone
1 / 50

Un «certain nombre de personnes» ont été interpellées lundi par la police londonienne à l'occasion de deux perquisitions dans l'est de la capitale. Les quartiers de Barking et Newham étaient particulièrement visés.

Dimanche, elle avait déjà arrêté à Barking, un quartier multi-ethnique, douze personnes (sept femmes et cinq hommes) âgés entre 19 et 60 ans.

D'après la chaîne Sky News, la police, lourdement armée, a perquisitionné dimanche au domicile d'un des trois assaillants. Celui-ci se trouvait avec deux complices dans la camionnette qui a foncé sur le London Bridge. Les trois hommes ont été abattus par la police tandis qu'ils lacéraient de coups de couteau des passants.

Autres suspects recherchés

«Une priorité majeure pour nous est d'essayer de comprendre s'ils ont agi avec d'autres personnes», a déclaré lundi sur la BBC la cheffe de la police, Cressida Dick, ajoutant que la police scientifique avait récupéré «une énorme quantité» d'éléments sur le véhicule des assaillants, mais sans en dire pour l'heure davantage.

Londres frappée par un nouvel attentat

Mme Dick a encore expliqué que les trois attentats commis récemment sur sol britannique (Westminster, Manchester, London Bridge) avaient été fomentés sur place et que la menace terroriste est principalement interne et non téléguidée depuis l'étranger.

«Je pense que le centre de gravité de toutes les attaques récentes est en premier lieu national», a-t-elle affirmé.

Veillée à Londres à 19h

L'attaque de samedi a été revendiquée par l'EI, contre qui le Royaume-Uni a effectué ces dernières années des raids aériens en Irak et en Syrie. L'attentat a été perpétré par «une unité de combattants de l'EI», a rapporté l'agence de propagande de l'EI, Amaq, dans un communiqué.

Les identités des assaillants n'ont toujours pas été rendues publiques mais la police a assuré dans un communiqué qu'elles seraient dévoilées dès que cela serait «opérationnellement possible».

Les Londoniens rendront hommage lundi en fin d'après-midi aux victimes de London Bridge lors d'une veillée fixée à 18h locales (19h en Suisse).

Dans la journée, la première ministre Theresa May doit présider une réunion d'urgence du conseil de sécurité gouvernemental afin d'étudier la réponse à apporter à cette troisième attaque terroriste survenue en Grande-Bretagne en moins de trois mois.

Le concert géant à Manchester

Les élections législatives de jeudi sont maintenus et la campagne électorale devait reprendre ce lundi à travers le Royaume-Uni.

Manchester rend hommage aux victimes

Alors que Londres panse ses plaies, Manchester a rendu dimanche soir un hommage appuyé aux victimes du 22 mai dernier (22 morts) au cours d'un grand concert qui a attiré près de 50'000 spectateurs.

Justin Bieber, Katy Perry, Coldplay, Robbie Williams, Pharrell Williams, Miley Cyrus, Take That, Usher, les Black Eyed Peas, Little Mix ou encore Niall Horan du groupe One Direction: une pléiade de stars était programmée pour ce show baptisé «One love Manchester».

Présente également, Ariana Grande, qui se produisait précisément tout près de l'attaque survenue le 22 mai dernier, a été très applaudie. Accompagnée par un choeur de 24 élèves de l'école de Parrs Wood dont certains étaient à la Manchester Arena le 22 mai, sa prestation a fait couler des larmes sur scène et dans le public.

Un impressionnant dispositif de sécurité avait été mis en place avec des policiers très lourdement armés, certains arrivés en renfort de Londres pour ce concert dont les recettes seront entièrement reversées au fonds mis en place pour aider les proches des victimes.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.