Hongkong se déchire sur l’extradition vers la Chine

AsieMalgré la contestation, le gouvernement de Hongkong maintient son projet de loi d’extradition.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Inflexible et sourde aux critiques, la cheffe du gouvernement hong­kongais pro-Pékin, Carrie Lam, déroule son plan. Mercredi 12 juin, son projet d’amendement de la loi sur l’extradition sera présenté au parlement, largement acquis à sa cause. Grandes sont pourtant les craintes parmi les milieux d’affaires, la communauté internationale ou les ONG que Hongkong ne perde sa réputation et son attractivité comme place financière internationale si le texte est voté.

Jamais le «Port aux Parfums» n’avait connu une manifestation aussi massive. Dimanche, sur les 7,4 millions d’habitants de cette région chinoise semi-autonome, plus d’un million est venu protester, selon les organisateurs.

«Cela réfute les inquiétudes et les allégations selon lesquelles les droits et libertés individuels et des journalistes s’érodent depuis plusieurs années», a rétorqué lundi Carrie Lam devant la presse, avant de camper sur ses positions: l’amendement sur l’extradition est un texte «important» et «assure que Hongkong remplit pleinement ses obligations internationales en termes de crimes transfrontaliers et transnationaux».

Au pas de charge

Le gouvernement a présenté en février son projet et veut depuis lors le faire passer au pas de charge. Prétextant des «failles juridiques» révélées par un sordide meurtre d’une Hongkongaise à Taïwan en 2018, Carrie Lam a proposé de permettre, au cas par cas, des extraditions vers les juridictions avec lesquelles Hongkong n’a pas d’accord, dont la Chine continentale, Taïwan et Macao.

Devant la levée de boucliers des milieux d’affaires et de députés de la majorité, certains crimes de cols blancs ont été retirés du projet, et quelques autres modifications ont été apportées à la marge. Cela garantit, selon le gouvernement, le respect des libertés octroyées à Hongkong grâce au principe «Un pays, deux systèmes», ainsi que celui des droits de l’homme selon les standards internationaux.

Cela n’a pas convaincu, tant le système judiciaire de Chine continentale est opaque et l’État de droit inexistant, font valoir les critiques formulées, entre autres, par l’Union européenne, des chambres de commerce et les deux principales organisations de juristes locales.

Mobilisation historique

La manifestation monstre de dimanche, historique par son ampleur, a été le point d’orgue de l’opposition grandissante au projet et à l’empressement du gouvernement à le faire adopter. Depuis des semaines, marche silencieuse, pétitions tous azimuts, appels à la grève se multiplient car l’affaire dépasse largement le cadre des opposants politiques ou le respect des libertés.

«C’est un moment crucial. Notre liberté est en jeu. Si cette loi est votée, n’importe qui pourra être amené en Chine pour y être jugé, parce qu’ils peuvent fabriquer n’importe quel crime contre vous. C’est vraiment dangereux», met ainsi en garde le cardinal Joseph Zen, évoquant, entre autres, les persécutions de religieux en Chine.

Artistes, syndicalistes, hommes d’affaires, résidents ou simples voyageurs transitant par Hongkong, «nous sommes tous sous le coup d’une intimidation. Ils veulent petit à petit nous acculer à la déculturation, faire de nous une ville chinoise comme les autres», redoute aussi le magnat de presse Jimmy Lai. Il prédit que si le texte est voté, «ce sera très risqué à l’avenir pour les étrangers de faire du commerce avec la Chine».

Créé: 10.06.2019, 21h54

Articles en relation

Manifestants chassés à coups de matraque

Hong Kong Des milliers de personnes, dans la rue pour protester contre des extraditions, se sont heurtés violemment à la police à Hong Kong. Plus...

La rue hostile à toute extradition vers la Chine

Hong Kong Les habitants de Hong Kong ont manifesté leur opposition à un projet de loi qui les rapprocherait juridiquement de Pékin. Mais le gouvernement maintient le texte. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.