L'enfant victime de viol ne pourra pas avorter

IndeLa justice indienne a rejetté la demande d'avortement d'une fillette de 10 ans violée par son oncle et enceinte de 8 mois.

La Cour suprême indienne à New Dehli a rejetté la demande des parents de la fillette.

La Cour suprême indienne à New Dehli a rejetté la demande des parents de la fillette. Image: twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Cour suprême de l'Inde a rejeté vendredi la demande d'avortement d'une victime d'un viol, âgée de 10 ans, car les médecins ont estimé qu'il existait un risque pour la vie de la jeune fille. Les avocats de la jeune victime, enceinte de huit mois, ont annoncé que sa famille acceptait le verdict.

«La décision du tribunal est basée sur l'avis du panel médical qualifié et nous nous contentons de la décision», a déclaré à l'AFP Alakh Alok Srivatav, un avocat de la famille. Les juges de la Cour suprême ont indiqué qu'ils ne pouvaient pas autoriser une interruption de grossesse car, selon le rapport médical, cela n'était «bon ni pour la mère ni pour le foetus».

Grossesse récemment découverte

La jeune fille, dont le nom n'a pas été divulgué, aurait été violée à plusieurs reprises par son oncle, qui a été arrêté pour ces faits. Ce n'est que récemment que la grossesse a été découverte, quand les parents de la fille l'ont emmenée à l'hôpital pour un mal de ventre. La famille a ensuite demandé à la justice d'autoriser l'enfant à avorter.

Leur plainte initiale, entendue par un tribunal local, a été rejetée à cause des mêmes craintes médicales. La famille a contesté la décision devant la Cour suprême. La loi indienne n'autorise pas les interruptions de grossesse au-delà de 20 semaines, sauf en cas de risque pour la vie de la mère.

Les demandes d'avortement de victimes de viol sont fréquentes en Inde. En mai, la plus haute institution judiciaire du pays a autorisé l'avortement d'une victime, âgée elle aussi de 10 ans, enceinte de 21 semaines.

Avec 20'000 cas de viol ou d'agression sexuelle signalés en 2015, d'après les données gouvernementales, l'Inde est gravement touché par les agressions sexuelles. En 2014, le Comité des droits de l'enfant de l'ONU déclarait qu'une victime de viol sur trois était mineure. (afp/nxp)

Créé: 28.07.2017, 16h29

Articles en relation

Enceinte à 10 ans après un viol, pourra-t-elle avorter?

Inde La Cour suprême indienne a accepté d'entendre le recours d'une fillette de 10 ans violée par son oncle. La victime demande l'autorisation exceptionnelle d'avorter au-delà du délai légal. Plus...

L'Inde élit un «intouchable» à sa présidence

Inde Ram Nath Kovind a été proclamé jeudi vainqueur de l'élection présidentielle en Inde. Il devient ainsi le deuxième président du pays issu d'un groupe défavorisé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...