La Chine continuera à renvoyer les transfuges

Corée du NordPékin a répondu lundi aux récentes critiques émises par un responsable de l'ONU sur le renvoi des dissidents nord-coréens dans leur pays.

Les transfuges nord-coréens qui passent par la Chine continueront d'être renvoyés dans leur pays. (Image d'illustration)

Les transfuges nord-coréens qui passent par la Chine continueront d'être renvoyés dans leur pays. (Image d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Chine continuera à renvoyer chez eux les transfuges nord-coréens, auxquels elle ne reconnaît pas le statut de réfugiés, a déclaré lundi un porte-parole de Pékin. Elle adresse ainsi une fin de non-recevoir à un haut responsable de l'ONU.

«Les personnes qui pénètrent illégalement en Chine ne sont pas des réfugiés», a affirmé devant la presse le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Lu Kang. «Conformément aux règles du droit international et des besoins humanitaires, nous traiterons les personnes qui pénètrent illégalement en Chine selon la loi», a-t-il poursuivi.

Tortures et exécutions

Le porte-parole était interrogé sur les propos de l'émissaire spécial de l'ONU sur les droits humains en Corée du Nord, Tomas Ojea Quintana. Ce dernier a exhorté vendredi Pékin à cesser de renvoyer dans leur pays les Nord-Coréens arrêtés en fuyant via la Chine, pointant les risques de tortures ou d'exécutions à leur retour dans leur pays.

Lors d'une conférence de presse à Séoul, M. Quintana s'est dit «alarmé par une hausse des arrestations et des rapatriements forcés de Nord-Coréens» arrêtés en Chine.

En cas de rapatriement forcé, les Nord-Coréens risquent les persécutions, la détention arbitraire, la torture voire la mort, selon Human Rights Watch (HRW), organisation internationale de défense des droits humains.

Human Rights Watch a affirmé en juin qu'au moins 51 Nord-Coréens avaient été arrêtés en Chine depuis juillet 2016. L'organisation indiquait que 13 au moins avaient été renvoyés de force en Corée du Nord, tandis que les autres demeuraient en Chine. (ats/nxp)

Créé: 24.07.2017, 11h01

Galerie photo

Articles en relation

Les Américains privés de Corée du Nord

Etats-Unis Washington a décidé d'interdire à ses ressortissants de se rendre dans le «régime brutal» de Pyongyang. Plus...

Pyongyang vante en ligne ses charmes touristiques

Corée du Nord Malgré les nombreuses sanctions internationales dont elle fait l'objet, la Corée du Nord promeut désormais en ligne ses attraits. Plus...

Le commerce Chine-Corée du Nord en hausse

Asie Les échanges entre Pékin et Pyongyang ont progressé de plus de 10% au 1er semestre, selon la Chine. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...