Pékin tente d'éviter une marée noire

Pétrolier en feuUn pétrolier qui transporte 136'000 tonnes d'hydrocarbures légers est en feu. Craignant une catastrophe écologique, la Chine essaie de contrôler l'incendie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Chine tentait toujours mardi de limiter les fuites d'hydrocarbures d'un pétrolier iranien en feu au large de ses côtes.

Le ministère chinois des Transports a indiqué mardi à la mi-journée que le navire était toujours en proie aux flammes. Des conditions météorologiques défavorables - vents violents, pluie et hautes vagues - continuent de gêner les opérations visant à éteindre l'incendie, a-t-il précisé.

Le tanker Sanchi, avec 136'000 tonnes d'hydrocarbures légers (condensats) à son bord, a pris feu samedi soir suite à sa collision avec un navire de fret chinois. L'accident s'est produit à environ 300 kilomètres à l'est de Shanghai (est). Le pétrolier, sous pavillon panaméen, est long de 274 mètres. Si la totalité de sa cargaison se déversait dans la mer, elle provoquerait une des pires marées noires des dernières décennies, selon des experts.

«Avec le bateau en feu, la plupart de ces condensats devraient se consumer et non se répandre dans l'eau», a estimé l'association de défense de l'environnement Greenpeace dans un communiqué.

«Toutefois, si le navire coule avant la combustion totale des hydrocarbures, les opérations de nettoyage seront extrêmement compliquées.»

Le ministère chinois des Affaires étrangères a indiqué lundi soir que des bateaux de nettoyage avaient été dépêchés sur le lieu de l'accident afin d'éviter «tout autre désastre» lié aux fuites d'hydrocarbures. Le pétrolier présente en effet «un risque d'explosion ou de naufrage, et les émanations toxiques (...) sont nocives pour le personnel de secours présent sur les lieux», a souligné le ministère des Transports.

Un corps repêché

L'équipage du tanker comptait 30 Iraniens et deux Bangladais. Tous sont portés disparus. La Chine a annoncé mardi avoir étendu la zone dans laquelle elle tente de secourir les marins: 13 bateaux spécialisés mènent des recherches ininterrompues dans une zone de 3000 kilomètres carrés autour du tanker. Selon une «évaluation préliminaire», un corps repêché lundi serait bien celui d'un marin du navire iranien, d'après le ministère des Transports.

Le pétrolier appartient à la National Iranian Tanker Company (NITC), l'opérateur administrant la flotte de navires pétroliers de l'Iran, a indiqué le ministère iranien du Pétrole. Il acheminait des produits à la firme sud-coréenne Hanwha Total (coentreprise entre le français Total et le conglomérat sud-coréen Hanwha).

Le navire de fret chinois naviguait, lui, sous pavillon hongkongais et transportait 64'000 tonnes de céréales américaines vers la Chine. Ses 21 membres d'équipage chinois ont été secourus. (ats/nxp)

Créé: 09.01.2018, 11h41

Articles en relation

Pétrolier en feu: «risque d'explosion»

Chine Le tanker iranien en flammes au large de la Chine risque d'exploser ou de sombrer, ont averti les autorités lundi. Plus...

32 disparus après une collision en mer

Chine Une collision entre un navire de fret et un tanker ayant pris feu a eu lieu samedi en mer de Chine orientale. Plus...

Collision entre un tanker et un cargo

France Deux navires se sont percutés dans la nuit de vendredi à samedi, dans le détroit du Pas-de-Calais. Le choc n'a pas fait de blessés, mais a causé d'impressionnants dégâts sur l'un des bateaux. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Woody Allen dans la tourmente de l'affaire Weinstein, paru le 20 janvier 2018.
(Image: Vallott) Plus...