Rohingyas: résolution de l'ONU adoptée

BirmanieL'ONU a exhorté dimanche la Birmanie à mettre fin à son opération militaire contre la minorité musulmane persécutée.

Une résolution soumise par l'Organisation de la coopération islamique (OCI) a été adoptée dimanche à New York

Une résolution soumise par l'Organisation de la coopération islamique (OCI) a été adoptée dimanche à New York Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'Assemblée générale de l'ONU a exhorté dimanche la Birmanie à mettre fin à son opération militaire visant la minorité musulmane persécutée des Rohingyas. L'ONU demande à ce qu'un émissaire soit désigné, ceci malgré l'opposition notamment de Pékin et Moscou.

Une résolution soumise par l'Organisation de la coopération islamique (OCI) a été adoptée dimanche à New York par 122 voix contre 10 et 24 absentions. Chine, Russie, Cambodge, Laos, Philippines, Vietnam, Biélorussie, Syrie et Zimbabwe se sont opposés.

Le texte appelle le gouvernement birman à autoriser l'accès des travailleurs humanitaires, assurer le retour des réfugiés (qui ont pour l'écrasante majorité passé la frontière du Bangladesh) et offrir une citoyenneté à part entière aux Rohingyas qui, privés de nationalité birmane, constituent la plus grande population apatride au monde.

Ils sont victimes de multiples discriminations et exactions: travail forcé, extorsion, restrictions à la liberté de mouvement, règles de mariage injustes et confiscation des terres.

Aux termes de la résolution, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, doit également nommer un envoyé spécial pour la Birmanie. De leur côté, les autorités birmanes soutiennent que leur opération militaire vise à déloger des rebelles qui avaient attaqué plusieurs postes de police le 25 août dernier.

Plus de 650'000 Rohingyas ont fui les persécutions de l'armée de la Birmanie, pays à forte majorité bouddhiste qui commet, selon les termes de l'ONU et des Etats-Unis, un «nettoyage ethnique» depuis le début de l'offensive. (ats/nxp)

Créé: 24.12.2017, 21h09

Articles en relation

Une alarme anti-viol pour les femmes rohingyas

Bangladesh De nombreuses femmes sont seules avec leurs enfants dans les camps de réfugiés. Une ONG distribue des boîtiers d'alarmes en cas de danger. Plus...

Enfants rohingyas atteints de malnutrition aiguë

Birmanie Selon une enquête de l'UNICEF, les enfants rohingyas réfugiés au Bangladesh sont exposés à de nombreuses maladies. Plus...

Une carte d'identité pour les Rohingyas

Birmanie Les réfugiés rohingyas qui ont fui les violences en Birmanie vont recevoir des cartes d'identité numériques utilisant la technologie «blockchain». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.