L'assassin des journalistes américains décapités a été identifié

Etat IslamiqueLe FBI a annoncé avoir démasqué l'homme qui a mis à mort James Foley et Steven Sotloff. L'enquête menée par les britanniques indique qu'il s'agit d'un londonien.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le membre masqué de l'Etat islamique (EI) apparaissant avec un couteau dans les vidéos sur la décapitation de deux journalistes américains a été identifié, a annoncé jeudi le directeur du FBI James Comey. Il a toutefois refusé de donner le nom et la nationalité du meurtrier.

Les vidéos relatives aux assassinats de James Foley et de Steven Sotloff montraient un membre de l'EI masqué brandissant un couteau et s'exprimant en anglais avec un accent britannique.

D'une communauté asiatique

De source gouvernementale européenne proche de l'enquête, on indique que, d'après son accent, l'homme est de Londres et sans doute d'une communauté d'immigrés asiatiques. L'enquête pour identifier l'homme est principalement le fait des autorités britanniques, ont fait savoir les Etats-Unis et l'Europe.

«Je suis de retour, Obama, et je suis de retour à cause de ton arrogante politique étrangère envers l'EI», déclarait l'homme masqué dans la vidéo montrant l'assassinat de M. Sotloff avant de menacer d'exécuter un autre otage, le Britannique David Cawthorne Haines. Celui-ci a ensuite été tué dans les mêmes conditions, selon une vidéo rendue publique le 13 septembre.

Complices évoqués

Les décapitations ne sont pas montrées sur les vidéos, dont l'une a été diffusée en août et l'autre en septembre. Les vidéos donnent à penser que le militant masqué est la personne qui a procédé aux exécutions. Mais les vidéos ne le montrent pas en train de tuer les victimes; il y a du noir après la fin de son discours et l'on voit ensuite les images des corps décapités.

Les enquêteurs expliquent qu'en raison de la façon dont sont présentées les vidéos, il est possible que quelqu'un d'autre que l'homme à l'accent britannique ait procédé aux exécutions.

Londres va rejoindre la coalition

Les autorités britanniques ont cherché à se faire discrètes, espérant qu'il leur serait ainsi plus facile de capturer les djihadistes impliqués dans les décapitations. Le premier ministre britannique David Cameron doit s'adresser aux Communes vendredi pour obtenir l'autorisation de mener des frappes contre l'EI.

Le directeur du FBI a également indiqué qu'une dizaine d'Américains étaient connus pour combattre en Syrie et qu'une partie était rentrée aux Etats-Unis. Auparavant, les autorités américaines avaient parlé d'une centaine d'Américains. (ats/nxp)

Créé: 26.09.2014, 06h48

Articles en relation

L'EI soumet ses otages au supplice de la noyade

Tortures Au moins quatre otages des djihadistes de l'Etat islamique (EI), parmi lesquels James Foley, le journaliste américain exécuté par ce groupe, ont été soumis à la simulation de noyade. Plus...

La mère du 2e journaliste otage implore l'EI

SYRIE S'adressant directement au chef de l'Etat Islamique, la mère de Steven Sotloff, menacé d'exécution dans la vidéo de la décapitation de James Foley, a lancé un appel. Plus...

Le bourreau de Foley est probablement britannique

DECAPITATION Selon David Cameron, le bourreau apparu dans la vidéo de l'EI montrant la décapitation du journaliste est probablement un ressortissant britannique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.