L'Australie bannit les auteurs de violence domestique

InéditLe ministre de l'Immigration a annoncé que les visiteurs reconnus coupables de violence domestique seront expulsés ou interdits d'entrée.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les visiteurs reconnus coupables de violence envers des femmes et des enfants seront expulsés ou interdits d'entrée en Australie, a annoncé dimanche le ministre de l'Immigration David Coleman. Canberra intensifie sa lutte contre les délinquants étrangers.

Les nouvelles lois, entrées en vigueur jeudi, s'appuient sur la législation existante, privant de visa d'entrée les personnes condamnées à au moins un an de prison. «L'Australie ne tolère pas les auteurs de violences domestiques», a affirmé David Coleman dans un communiqué.

«Si vous avez été reconnus coupables d'un crime violent contre des femmes ou des enfants, vous n'êtes pas les bienvenus dans ce pays», a-t-il souligné. Et d'ajouter qu'aucun seuil de peine minimale n'était requis.

Par le passé, Canberra a déjà refusé des visas au rappeur américain Chris Brown, condamné pour avoir battu en 2009 la diva pop Rihanna, et à la star de la boxe Floyd Mayweather, condamné à plusieurs reprises pour violences conjugales. (ats/nxp)

Créé: 04.03.2019, 16h16

Articles en relation

La violence domestique a augmenté de 2% en 2016

Suisse En 2016, 17'685 infractions ont été enregistrées dans le domaine de la violence domestique. Dix-huit femmes et un petit garçon n'ont pas survécu. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.