Passer au contenu principal

La famille chinoise type pourra s’élargir

Trente-six ans après sa mise en œuvre, Pékin abandonne la politique de l’enfant unique. Les couples pourront avoir deux rejetons, mais pas plus.

Reuters

C’est une des pratiques les plus controversées de la Chine post-maoïste qui a pris fin, hier, avec l’annonce de l’abandon de la politique de l’enfant unique.

La décision – motivée essentiellement par le vieillissement accéléré de la population – a été prise lors du 5e plénum du Comité central du Parti communiste, qui s’est conclu à Pékin, après quatre jours de travaux consacrés à l’adoption du 13e plan quinquennal (2016-2020). Elle fait suite à un assouplissement adopté il y a deux ans après l’accession au pouvoir suprême du président Xi Jinping et de son premier ministre Li Ke qiang et qui autorisait un couple à avoir un deuxième enfant si l’un des deux parents était lui-même enfant unique.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.