Un million de pèlerins se baignent dans le Gange

IndeCes fidèles hindous célébraient le «Makar Sankrantim», un évènement fêté chaque année avec ferveur et piété.

Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Environ un million de pèlerins hindous et sadhus (hommes saints) ont pris un bain sacré dans le Gange. Ils se sont rassemblés au confluent du fleuve et de la Baie du Bengale à Gangasagar sur la Sagar Island.

But: se baigner à l'occasion de Makar Sankranti, un jour saint du calendrier considéré comme ayant une grande signification religieuse dans la mythologie hindoue.

Ce festival hindouiste a lieu le troisième lundi de janvier du calendrier grégorien et fête le retour à des journées plus longues.

Créé: 14.01.2020, 15h18

Articles en relation

Le corps du Houdini indien retrouvé dans le Gange

Inde Le magicien «Jadugar Mandrake» voulait prouver qu'il pouvait se libérer de ses chaînes après avoir été plongé dans l'eau. Son corps a été retrouvé. Plus...

Un magicien indien rate son évasion dans le Gange

Inde Le magicien «Jadugar Mandrake» a été plongé enchaîné dans le Gange, un fleuve indien. Il n'en est jamais ressorti. Plus...

Un ministre veut faire livrer l'eau du Gange par la poste

Inde Les fidèles hindous devraient bientôt pouvoir recevoir de l'eau du Gange par la poste, a annoncé lundi un ministre indien. Plus...

Le gouvernement indien veut nettoyer le Gange

Pollution Venu célébrer son triomphe électoral sur les bords du Gange, le premier ministre indien Narendra Modi a promis de réussir là où nombre de ses prédécesseurs ont échoué: nettoyer le fleuve sacré des hindous devenu un immense égout. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...