Une option militaire serait «tragique»

Corée du NordFace au programme nucléaire nord-coréen, le chef du Pentagone n'écarte ni la diplomatie, ni l'usage de la force.

«Notre effort est donc de travailler avec les Nations unies, la Chine, le Japon et la Corée du Sud pour tenter de trouver une solution», a déclaré Jim Mattis, le chef du Pentagone (Vendredi 19 mai 2017)

«Notre effort est donc de travailler avec les Nations unies, la Chine, le Japon et la Corée du Sud pour tenter de trouver une solution», a déclaré Jim Mattis, le chef du Pentagone (Vendredi 19 mai 2017) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une option militaire contre la Corée du Nord pour stopper son programme de missiles nucléaires serait «tragique», a déclaré vendredi le secrétaire américain à la Défense Jim Mattis. Le chef du Pentagone a en revanche estimé que le travail avec l'ONU et la Chine devait se poursuivre.

«Comme vous le savez, si on en vient à une option militaire, ce sera tragique, à une échelle inimaginable», a déclaré le chef du Pentagone dans une conférence de presse au Pentagone. «Notre effort est donc de travailler avec les Nations unies, travailler avec la Chine, travailler avec le Japon, travailler avec la Corée du Sud pour tenter de trouver une solution», a-t-il déclaré.

D'après des experts, Pyongyang accélère ses efforts pour mettre au point un missile balistique intercontinental (ICBM) capable d'acheminer une tête nucléaire visant le territoire américain.

Nouvelle résolution

Le chef du Pentagone a estimé que la pression exercée par la Chine sur Pyongyang avait un «impact» sur le régime. «Pas parfait, évidemment», a-t-il toutefois reconnu, en allusion au nouveau test le week-end dernier par Pyongyang d'un missile d'une portée apparemment inédite. Ce dernier tir était le dixième depuis le début de l'année, après des dizaines en 2016.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a débattu mardi à huis clos de sanctions renforcées contre la Corée du Nord après le dernier tir de missile. Les Etats-Unis et la Chine sont en train de préparer une nouvelle résolution pour d'éventuelles mesures punitives supplémentaires contre Pyongyang.

Le président républicain Donald Trump a répété inlassablement, depuis son élection, qu'il utiliserait toutes les options pour empêcher Pyongyang de se doter de missiles intercontinentaux capables d'exposer les Etats-Unis à une éventuelle frappe nucléaire, laissant entrevoir la possibilité d'une action militaire. (ats/nxp)

Créé: 19.05.2017, 23h25

Articles en relation

Les scientifiques ovationnés à Pyongyang

Corée du Nord Cinq jours après l'essai d'un missile d'une portée apparemment inédite, les chercheurs ont été accueillis en héros dans la capitale. Plus...

L'ONU débat de sanctions renforcées

Corée du Nord Le Conseil de sécurité de l'ONU a débattu mardi soir de sanctions renforcées contre Pyongyang, après un nouveau tir de missile. Plus...

Le Conseil de sécurité promet des sanctions

Corée du Nord La Corée du Nord, qui a nommément menacé les Etats-Unis, a récolté un avertissement unanime de l'ONU. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

«Christian Constantin dérape une fois de trop», paru le 23 septembre 2017.
(Image: Valott) Plus...