Pékin envisage des mesures d'urgence contre la pollution

ENVIRONNEMENTLa municipalité de la capitale chinoise s'apprête à dévoiler de nouvelles mesures sans précédent pour lutter contre la pollution de l'air, sujet de débat ces derniers jours en Chine.

La pollution est présente à Pékin, le 15 janvier 2013.

La pollution est présente à Pékin, le 15 janvier 2013. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ces règles devraient systématiser des mesures déjà prises au coup par coup auparavant - fermeture d'usines, réduction des émissions de charbon, interdiction de certaines catégories de véhicules - lorsque la pollution atteindra des niveaux inacceptables.

La qualité de l'air à Pékin, qui tombe souvent bien en-deçà des standards internationaux, fait l'objet d'une attention particulière des autorités. Elle focalise le mécontentement populaire sur les inégalités, des histoires circulant dans les médias sur les purificateurs d'air achetés à prix d'or par des responsables du gouvernement.

La pollution a été particulièrement forte dans la capitale chinoise le week-end dernier, atteignant un pic à 755 particules micrométriques. Ces particules d'un diamètre de 2,5 microns peuvent se fixer sur les poumons et provoquer des maladies respiratoires. Au-delà de 300, le niveau est jugé dangereux.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande un niveau quotidien ne dépassant pas 20 particules. Selon un article paru en 2011 dans le «China Daily», un quotidien d'Etat, le nombre de cancers du poumon à Pékin a augmenté de 60% au cours des dix dernières années, alors que le taux de tabagisme est resté stable. (ats/nxp)

Créé: 20.01.2013, 08h33

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.