Passer au contenu principal

Pékin met sous enquête le nucléaire nord-coréen

La Chine semble décidée à ralentir le programme nucléaire militaire de Pyongyang, en ciblant ses financiers.

Manifestation contre le programme nucléaire nord-coréen à Séoul (Corée du Sud), le 11 février 2016.
Manifestation contre le programme nucléaire nord-coréen à Séoul (Corée du Sud), le 11 février 2016.
Keystone

Le cinquième et plus puissant test nucléaire de la Corée du Nord, le 9 septembre, a fait bouger la Chine, qui s’est engagée à coopérer avec les Etats-Unis, au sein du Conseil de sécurité de l’ONU, pour stopper le dangereux programme nucléaire de Pyongyang. Alors que le CICR et la Fédération des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge appellent les Etats à se prononcer à l’Assemblée générale en cours à New York pour la convocation en 2017 d’une conférence en vue d’un traité interdisant ces armes, Pékin a lancé une enquête sur le financement de ce programme nucléaire illégal.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.