Passer au contenu principal

Corée du nordPyongyang expulse un détenu américain âgé de 85 ans

L'octogénaire américain Merrill Newman, emprisonné en Corée du Nord depuis octobre, a été expulsé pour «raisons humanitaires».

Merrill Newman a été relâché pour «raisons humanitaires».
Merrill Newman a été relâché pour «raisons humanitaires».
Keystone

La Corée du Nord a annoncé samedi avoir relâché un Américain âgé de 85 ans, emprisonné depuis fin octobre. Merrill Newman, originaire de Californie, a été expulsé «pour raisons humanitaires», a indiqué l'agence de presse officielle KCNA, soulignant son état de santé et ses «remords sincères».

Le vice-président américain Joe Biden s'est félicité de cette libération qualifiée de «positive», depuis la Corée du Sud où il termine une tournée en Asie. «Nous sommes heureux que Merrill Newman ait été autorisé à quitter la République populaire démocratique de Corée et rejoigne sa famille», avait indiqué un peu plus tôt la porte-parole adjointe du département d'Etat Marie Harf.

La Corée du Nord avait indiqué le 30 novembre détenir M. Newman, vétéran de la guerre de Corée, en raison d'«actes hostiles», qui n'avaient pas été précisés. L'Américain, souffrant de problèmes cardiaques, avait été arrêté le 26 octobre à bord d'un avion au départ de Pyongyang, après être entré sur le territoire nord-coréen «sous l'apparence d'un touriste», avait alors indiqué KCNA.

Selon l'agence, le retraité américain, ancien dirigeant financier, avait commis des crimes en tant que touriste, mais aussi pendant sa participation à la guerre de Corée il y a 60 ans.

Vifs appels américains

A l'annonce de sa détention, les Etats-Unis avaient exhorté Pyongyang à libérer «immédiatement» M. Newman. L'épouse de l'ancien combattant de la guerre de Corée avait lancé un appel à sa libération, et expliqué que son mari souffrait de problèmes de cœur et avait besoin de soins.

«Cette décision positive de la République populaire démocratique de Corée met encore plus la lumière sur la détention en cours de M. Kenneth Bae, qui est emprisonné depuis plus d'un an», a ajouté la porte-parole américaine dans un communiqué.

Elle fait référence au cas d'un Américain d'origine coréenne, condamné en mai à 15 ans d'internement pour avoir tenté de «renverser» le régime. Joe Biden a également appelé Pyongyang à libérer M. Bae.

Crimes de guerre

«Nous demandons encore une fois à la République populaire démocratique de Corée de pardonner à M. Bae et de lui accorder une amnistie spéciale et une libération immédiate comme un geste humanitaire, pour qu'il puisse lui aussi retourner chez les siens», a ajouté Mme Harf. Elle a précisé que «le gouvernement des Etats-Unis continuera de travailler activement sur ce dossier».

Selon KCNA, Merrill Newman était accusé d'avoir porté atteinte «à la dignité et à la souveraineté» de l'Etat et d'avoir «diffamé son système socialiste, de manière tout à fait contraire au but du voyage».

L'Américain s'était aussi rendu coupable d'espionnage et d'activités subversives pendant la guerre de Corée de 1950-53 et il a été impliqué dans le meurtre de soldats nord-coréens et de civils innocents, selon l'agence officielle.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.