Deux séismes provoquent un petit tsunami au Japon

Tremblement de terreDeux séismes de magnitude 6 sont survenus mercredi au fond de l’océan Pacifique vers les côtes du nord-est du Japon, provoquant tsunami de près de 20 cm sur le littoral.

L’épicentre du séisme est situé à 210 kilomètres des côtes du Hokkaïdo, dans l'extrême nord du Japon.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deux séismes de magnitude supérieure à 6 sur l’échelle ouverte de Richter se sont produits mercredi au large des côtes orientales du Japon, provoquant un tsunami de 10 à 20 centimètres sur le littoral. Aucun dégât majeur n’a été signalé.

L’Agence météorologique japonaise a fait état d’une première forte secousse de magnitude 6,8 à 18h09 (10h09 en Suisse) à 210 kilomètres des côtes nord-est.

L’hypocentre du séisme se trouvait à une profondeur de 10 kilomètres seulement. Elle a déclenché une mise en garde contre un risque de tsunami modéré d’une hauteur maximale de 50 cm dans les préfectures d’Aomori, d’Iwate et de Hokkaïdo. Trois heures après cette première secousse, un second tremblement de terre assez puissant, de magnitude 6,1 selon l’agence, s’est déclenché au large de la côte orientale de la grande île de Honshu, mais cette fois à quelques dizaines de kilomètres seulement de la terre ferme.

Les immeubles tremblent à Tokyo

Son épicentre a été mesuré dans l’océan Pacifique, près la préfecture de Chiba. Là aussi, l’hypocentre du séisme était proche de la surface, à environ une dizaine de kilomètres de profondeur.

Ce second tremblement de terre a été fortement ressenti non seulement à Chiba, mais aussi à Tokyo, où les immeubles ont tremblé, dans toute la mégapole de la capitale nippone et, au-delà, dans l’ensemble de l’est de l’île de Honshu. Aucun avertissement anti-tsunami n’a en revanche été émis cette fois.

Les compagnies d’électricité exploitant les centrales nucléaires de ces régions ont affirmé que les sites, où aucun réacteur n’est actuellement en opération, n’avaient pas subi de dommages particuliers, y compris la centrale Fukushima Daiichi accidentée depuis l’an passé. (afp/nxp)

Créé: 14.03.2012, 10h46

Articles en relation

Le Japon rend hommage aux victimes du tsunami

Anniversaire de la catastrophe A 6h46, heure du violent tremblement de terre le 11 mars 2011, la vie s'est figée dans les villes du Japon pour une prière collective. Plus...

La vidéo du tsunami qui a plongé le Japon dans la peur

chronologie Voici le rappel des événements au Japon un an après l'accident nucléaire à la centrale de Fukushima, désastre consécutif aux séisme et tsunami qui ont fait plus de 19'000 morts. Plus...

Que sont devenus les réfugiés de Fukushima?

Un an après la catastrophe Douze mois après le tsunami qui dévasté une partie du Japon, des milliers d'habitants sont toujours dans l'expectative et restent sans logement. État des lieux. Plus...

Des enfants toujours contaminés à 220 km de Fukushima

Catastrophe nucléaire au Japon Près d'un an après la catastrophe nucléaire japonaise, des examens d'urine sur des enfants ont décelé des traces de césium. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.