Xi Jinping félicité par Trump et Kim-Jong-un

ChineLe président chinois a reçu les hommages de ses homologues américain et nord-coréen après sa réélection pour cinq ans à la tête du pays.

Donald Trump, Xi Jinping et Kim Jong-un.

Donald Trump, Xi Jinping et Kim Jong-un. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président américain Donald Trump a félicité mercredi son homologue chinois Xi Jinping, reconduit mercredi au pouvoir pour cinq ans à l'issue du Congrès du Parti communiste chinois (PCC).

M. Trump doit rencontrer M. Xi début novembre à Pékin dans le cadre d'une grande tournée en Asie qui sera largement centrée sur le dossier nord-coréen et les programmes nucléaire et balistique de Pyongyang.

«J'ai parlé au président chinois Xi pour le féliciter de son extraordinaire ascension», a indiqué le président américain dans un tweet, dans une allusion apparente à la décision du Congrès du PCC de faire figurer le leader dans la charte du Parti, une distinction que seul le fondateur du régime, Mao Tsé-toung, avait eue avant lui de son vivant. «C'est quelqu'un de très bien»

«Nous avons aussi parlé de la Corée du Nord et des échanges commerciaux, deux sujets très importants!», a-t-il ajouté. «C'est un homme puissant. Je pense que c'est quelqu'un de très bien», a-t-il déclaré un peu plus tard sur Fox Business.

«Certains vont peut-être l'appeler le roi de Chine, mais il s'appelle président et nous avons une très bonne relation et c'est quelque chose de positif», a-t-il ajouté. «Ceci étant dit, il représente la Chine, je représente les Etats-Unis, et il y a toujours des conflits», a-t-il encore dit.

Félicitations contenues de Kim Jong-un

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a souhaité de «grandes réussites» à Xi Jinping après sa reconduction à la tête du Parti communiste chinois (PCC), dans un message de félicitations plein de retenue. Le texte de quatre phrases, adressé mercredi mais publié jeudi par l'agence officielle KCNA, «exprime la conviction que les relations entre les deux partis et les deux pays se développera dans l'intérêt des populations des deux pays».

M. Kim a par ailleurs adressé ses «sincères félicitations» au président chinois, dans un message dont la retenue contraste avec l'enthousiasme qu'il avait témoigné en 2012 quand Xi Jinping avait obtenu son premier mandat.

Un bienfaiteur de la Corée du Nord

La Chine est depuis longtemps le bienfaiteur économique et l'alliée de la Corée du Nord, qu'elle a sauvée de la défaite pendant la Guerre de Corée (1950-53). Mais ces derniers mois, les relations bilatérales ont tourné au vinaigre à cause des programmes nucléaire et balistique nord-coréens, qui ont conduit Pékin à accepter le durcissement des sanctions de l'ONU.

En 2012, M. Kim avait adressé des félicitations «chaleureuses», en affirmant que les deux nations étaient «liées par les mêmes montagnes et rivières» et en saluant la «richesse commune» de leur amitié historique.

Relations forgées dans le sang

Les relations bilatérales avaient été forgées dans le sang pendant la guerre de Corée, quand Mao Tsé-Toung avait dépêché plusieurs centaines de milliers de «volontaires» pour combattre les forces des Nations unies emmenées par les Etats-Unis. Les deux alliés, avait dit Mao, sont «aussi proches que le sont les lèvres des dents».

La Chine était accusée depuis longtemps de ne pas appliquer les sanctions de l'ONU, même lorsqu'elle les avait votées. Pékin veut ramener Pyongyang à la table des négociations, afin de limiter ses ambitions nucléaires, mais montre de plus en plus de signes d'irritation envers son voisin imprévisible.

Après de multiples tirs de missiles et le sixième essai nucléaire nord-coréen, Pékin a apporté son soutien à de nouvelles sanctions de l'ONU qui interdisent les exportations nord-coréennes de charbon ou de minerai de fer et réduisent ses approvisionnements en pétrole. (afp/nxp)

Créé: 26.10.2017, 06h59

Galerie photo

La visite de Xi Jinping en Suisse

La visite de Xi Jinping en Suisse Le président chinois est arrivé en Suisse ce dimanche 15 janvier 2017.

Articles en relation

Nouveau mandat de 5 ans pour Xi Jinping

Chine Sans surprise, Xi Jinping a été réélu mercredi pour cinq ans à la tête du Parti communiste chinois. Plus...

L’indétrônable Xi Jinping s’impose en hyperprésident «immortel»

Chine Le leader s’entoure de cinq nouveaux «sexagénaires» et évite de préparer un dauphin pour 2022. Plus...

Xi Jinping, égal de Mao

Chine Le dirigeant chinois s'est vu inscrire son nom dans la charte du PC chinois, du jamais-vu dans l'empire du Milieu depuis Mao Tsé-toung. Plus...

La Chine s'engage à améliorer son air d'ici 2035

Pollution Le ministre chinois de l'Environnement a indiqué que Pékin allait prendre des mesures drastiques contre les groupes industriels les plus polluants. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.