Assange veut obtenir la grâce de Manning

WikileaksJulian Assange accepte d'être extradé vers les Etats-Unis si Barack Obama accorde sa grâce à Chelsea Manning.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, accepte d'être extradé vers les Etats-Unis si le président Barack Obama accorde sa grâce à l'ex-soldat américain Chelsea Manning, condamné pour avoir transmis plus de 700'000 documents confidentiels au site WikiLeaks, a annoncé jeudi ce dernier.

«Si Obama accorde la grâce à Manning, Assange accepte l'extradition vers les Etats-Unis en dépit de l'anti-constitutionnalité flagrante» du département américain de la Justice, a écrit Wikileaks sur Twitter.

Julian Assange est réfugié à l'ambassade d'Equateur à Londres depuis juin 2012 pour éviter une extradition vers la Suède où des accusations de viol sont portées à son encontre et que le fondateur de Wikileaks nie.

Grâce exclue

Agé de 45 ans, Julian Assange, qui est de nationalité australienne, craint que Stockholm ne l'extradie vers les Etats-Unis où il devrait répondre de la publication par Wikileaks de centaines de milliers de documents militaires et diplomatiques diffusés par Chelsea Manning.

L'ancien militaire, transsexuelle et qui s'appelait auparavant Bradley Manning, a été condamné en août 2013 pour avoir transmis plus de 700'000 documents confidentiels au site WikiLeaks.

Ses sympathisants placent leur espoir dans la grâce de Barack Obama avant qu'il ne quitte ses fonctions dans quelques jours, même si la Maison Blanche a déjà fait savoir qu'une telle mesure de clémence était exclue. Chelsea Manning a déjà tenté à deux reprises de mettre fin à ses jours. (afp/nxp)

Créé: 13.01.2017, 01h08

Articles en relation

Assange juge politisé le rapport de la CIA

Présidentielle américaine Le fondateur de Wikileaks estime que le rapport démontrant l'ingérence de la Russie dans les élections américaines ne contient aucune preuve. Plus...

Trump désavoue la CIA et soutient Assange

Etats-Unis Donald Trump désavoue les services de renseignements américains selon lesquels la Russie aurait joué un rôle dans les élections présidentielles. Plus...

L'ONU rejette un recours de Londres sur Assange

WikiLeaks L'organisation estime que Julian Assange est détenu arbitrairement depuis juin 2012. Cet avis, non contraignant, avait fait l'objet d'un recours de Londres. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.