«Attachez vos ceintures, ça va secouer aux États-Unis!»

MidtermsTrois questions à David Sylvan, professeur à l’Institut de hautes études internationales et du développement de Genève.

David Sylvan, professeur à l’Institut de hautes études internationales et du développement

David Sylvan, professeur à l’Institut de hautes études internationales et du développement Image: Georges Cabrera / Archives

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pour David Sylvan, professeur à l’Institut de hautes études internationales et du développement, les Etats-Unis vont entrer dans une zone de fortes turbulences. Les électeurs ont manifesté leur rejet de Trump et la majorité démocrate à la Chambre des représentants va désormais pouvoir lui pourrir la vie.

Que va-t-il se passer maintenant aux Etats-Unis?
Il va falloir attacher les ceintures! Ces deux prochaines années vont être rythmées par des scandales en cascade éclaboussant l’administration Trump, qui vont entraîner de spectaculaires auditions télévisées de ministres devant le Congrès et déboucher sur le lancement par le procureur général d’investigations embarrassantes pour la présidence. Maintenant que les démocrates contrôlent la Chambre des représentants, ils vont pourrir l'existence de l’équipe au pouvoir.
Parallèlement, la majorité de représentants démocrates, c'est la consécration du système d'assurance maladie mis sur pied par Barack Obama. Les républicains n'ont pas réussi à le démanteler alors qu'ils contrôlaient les deux chambres. Maintenant, c'est fini. Obamacare est là pour durer.
Quand au mur à la frontière du Mexique, le président peut l'oublier. Son financement doit être voté par les représentants. Bref, toutes les politiques contraires aux démocrates seront bloquées.

Pourtant, Donald Trump n'a-t-il pas proclamé une «grande victoire» républicaine?
Ce n'est pas une victoire du tout. Tout au plus un soulagement. Les républicains conservent certes la majorité au Sénat (ndlr: chambre qui confirme les juges et les ministres), mais c'était entièrement prévisible. Tous les deux ans, un tiers seulement des sièges sont mis en jeu. Donc ce scrutin concernait les élus de 2012, année où beaucoup de démocrates avaient été élus dans des Etats plutôt républicains, portés par le vote pour la réélection de Barack Obama. Mais deux ans après la victoire de Donald Trump, il allait être extrêmement difficile de conserver tous ces sièges... alors qu'il aurait fallu en décrocher davantage pour atteindre la majorité!
Mais la Chambre des représentants, elle, reflète mieux l'état de l'électorat puisque l'ensemble des sièges sont remis en jeu tous les deux ans. Or, les candidats démocrates ont fait d'excellents scores, remportant des victoires même dans des États où la pratique du «gerrymandering» (ndlr: découpage opportuniste des circonscriptions électorales) favorisait clairement les républicains.
Bref, on assiste bel et bien à un désaveu de Trump. Non seulement les électeurs ont voulu une alternance, comme souvent lors des élections à mi-mandat, mais le rejet a des chances de se répéter dans deux ans, lors de l'élection présidentielle de 2020, étant donné que le camp républicain s'est radicalisé et qu'il n'y a plus vraiment de modérés pour offrir une alternative!

Le président Trump continuera à nommer les juges à la Cour suprême, cela va-t-il peser concrètement?
En réalité Donald Trump s'est piégé lui-même. Si les électeurs voient son équipe «protégée» par la Cour suprême, ils s'élèveront contre une Justice aux ordres. Mais si au contraire des membres de l'administration sont condamnés, pour corruption par exemple, le président à tout à perdre. Jusqu'à présent, on a vu le camp républicains appuyer n'importe quelle politique trumpienne, aussi controversées soient-elles. Mais si on découvre fraudes fiscales et détournements de fonds, il va devenir difficile de ne pas se désolidariser... (24 heures)

Créé: 07.11.2018, 12h21

Articles en relation

Les Américains décident de freiner Donald Trump

Midterms Les démocrates ont vécu une soirée contrastée mardi en reprenant le contrôle de la Chambre des représentants mais pas celui du Sénat. Plus...

Ils ont fait de ces élections de mi-mandat 2018 un blockbuster

Midterms Les Midterms ont battu des records de participation, mardi. À cause d’un Trump omniprésent et de candidats atypiques. Plus...

Trump-Obama: duel pour les «Midterms»

États-Unis Deux visions radicalement différentes de l’Amérique s’affrontent en clôture de la campagne. Plus...

Soldates et démocrates, elles partent à l’assaut du Congrès

Midterms 2/4 Poussées par leur rejet de Trump, des vétérantes de l’armée pourraient faire pencher la balance électorale mardi prochain. Plus...

Les républicains serrent les rangs pour défendre Donald Trump

Midterms 3/4 À quatre jours des élections au Congrès, les partisans du président redoutent une victoire des démocrates pas assez «patriotes». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.