Une attaque dans un marché tue 17 civils

YémenLe marché Al-Raqw, dans la province yéménite de Saada, a encore été pris pour cible jeudi. 89 civils ont été blessés ou sont morts depuis novembre.

C'est la troisième fois en un mois que cette place est touchée. Twitter:@tv360nigeria

C'est la troisième fois en un mois que cette place est touchée. Twitter:@tv360nigeria

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une attaque sur un marché dans la province yéménite de Saada (nord) a tué 17 civils mardi, a indiqué l'ONU, déplorant la troisième attaque du genre visant cette localité en un mois.

L'attaque contre le marché Al-Raqw a tué 17 civils, dont 12 migrants éthiopiens, et a blessé 12 autres personnes, selon l'ONU, qui n'a pas précisé l'origine de la frappe.

La coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite, qui soutient depuis 2015 les forces loyales au gouvernement face aux rebelles Houthis, soutenus par l'Iran, a reconnu mercredi avoir mené une opération aérienne dans le secteur où se trouve le marché.

Troisième attaque

Une Equipe d'évaluation des incidents –mise en place par la coalition, qui la qualifie d'indépendante– va enquêter sur «la possibilité de dommages collatéraux», a dit jeudi dans un communiqué le porte-parole de la coalition, Turki al-Maliki.

Les 22 et 27 novembre, deux attaques avaient déjà frappé ce marché de Saada, bastion des rebelles Houthis, tuant à chaque reprise dix civils, dont des migrants éthiopiens.

Ces attaques «soulèvent des questions troublantes sur l'engagement des parties au conflit à faire respecter le droit humanitaire international», a déclaré mercredi dans un communiqué la coordinatrice humanitaire de l'ONU au Yémen, Lise Grande. «Toute attaque de ce genre est une violation flagrante».

Dizaines de milliers de victimes

Selon l'ONU, 89 civils ont été blessés ou tués depuis novembre dans des attaques visant le même marché situé à Saada.

La guerre au Yémen a tué, selon diverses organisations humanitaires, des dizaines de milliers de personnes, essentiellement des civils, depuis 2015.

Environ 3,3 millions de personnes sont toujours déplacées et 24,1 millions, soit plus des deux tiers de la population, ont besoin d'assistance, selon l'ONU qui évoque régulièrement la pire crise humanitaire au monde. (afp/nxp)

Créé: 26.12.2019, 14h16

Articles en relation

L'aide humanitaire n'arrive pas à destination

Yemen Les rebelles houthis sont accusés par le Programme alimentaire mondial (PAM) de revendre une partie de l'aide humanitaire au Yémen. Plus...

Des raids tuent 41 «civils» sur un marché

Yémen Des frappes aériennes de la coalition conduite par l'Arabie saoudite ont bombardé un marché de la province de Hajja, située dans le nord du Yémen. Plus...

Les rebelles Houthis prêts à faire la paix

Yémen Ils proposent un arrêt de toutes les attaques contre l'Arabie Saoudite pour mettre fin à cinq ans de conflit. Plus...

Les rebelles attaquent un aéroport saoudien

Yémen Une attaque yéménite a visé dimanche une base aérienne en Arabie Saoudite. Une personne est décédée. Plus...

Une famille tuée dans un raid au Yémen

Guerre La coalition est accusée d'avoir ciblé une maison qui abritait une famille entière dans le sud du Yémen. Sept enfants font partie des victimes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.