Passer au contenu principal

Les autorités tirent un bilan positif de Davos

La venue du président américain et la situation globale en matière de sécurité ont représenté un défi pour les forces de l'ordre engagées.

Les autorités grisonnes tirent un bilan positif de la 48e édition du WEF, qui s'est achevée vendredi. Aucun incident sérieux n'est à signaler et la manifestation s'est déroulée pacifiquement. Seul point noir: le trafic perturbé par l'importante quantité de neige.

La venue du président américain Donald Trump et la situation globale en matière de sécurité ont représenté un défi supplémentaire pour les forces de l'ordre engagées, a indiqué vendredi la délégation du gouvernement grison pour le Forum économique mondial (WEF). Des mesures de contrôle et de renseignement accrues avaient ainsi été déjà prises en amont.

Toutes les dispositions prises ont fait leurs preuves, précise le communiqué des autorités. Aucun incident concernant la sécurité n'est à signaler et la collaboration avec les services secrets des Etats-Unis s'est déroulée sans problème. La hausse du nombre de contrôles et la présence accrue de la police ont dans l'ensemble été bien acceptées par les participants au WEF et la population.

Réputation de Davos et de la Suisse

Le canton des Grisons et la ville montagnarde de Davos confirment leur importance comme site de congrès. L'événement renforce aussi la réputation de la Suisse comme lieu sûr et pacifique de dialogue et d'échanges d'opinions, soulignent les autorités. Elles rappellent aussi que le WEF ne peut être organisé qu'avec le soutien de nombreux partenaires et de la population.

La délégation du gouvernement grison pour le WEF remercie en particulier tous les cantons, les villes impliquées et la principauté du Liechtenstein pour leur grande disponibilité à participer au dispositif de sécurité. Leur reconnaissance va aussi à l'armée et au Corps des gardes-frontière.

Seul petit bémol: les masses de neige qui se sont abattues sur la région juste avant le WEF ont fortement perturbé le trafic routier au début de la manifestation. Mais la situation s'est améliorée au fil des jours, ont constaté des journalistes de l'ats sur place.

Davos «a atteint ses limites»

Le Forum économique mondial (WEF) «a atteint ses limites», a affirmé vendredi le maire de Davos (GR), Tarzisius Caviezel. L'événement ne peut plus continuer à grandir, mais doit devenir «tendanciellement plus petit».

Lors d'une conférence de presse, l'édile communal a mis en cause les «parasites», ces organisations et entreprises qui n'ont rien à voir avec le Forum, mais qui louent de nombreux locaux dans la station.

Dans un entretien accordé jeudi à l'ats, un membre de la direction du WEF, Alois Zwinggi, avait déjà dénoncé cet «écosystème sur lequel nous n'avons aucun contrôle». Selon lui, le phénomène a augmenté ces dernières années.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.