L'Autriche veut protéger ses frontières

Crise migratoireAprès le compromis migratoire accepté par la chancelière allemande et ses alliés de droite, le gouvernement autrichien emboîte le pas d'Angela Merkel et annonce des restrictions.

Le chancelier autrichien ultra-conservateur Sebastian Kurz a annoncé que des mesures de protection des frontières au sud du pays allaient être appliquées. (photo d'archive)

Le chancelier autrichien ultra-conservateur Sebastian Kurz a annoncé que des mesures de protection des frontières au sud du pays allaient être appliquées. (photo d'archive) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le gouvernement autrichien a affirmé mardi être «prêt à prendre des mesures pour protéger» ses frontières après les restrictions à l'entrée de migrants annoncées par son voisin allemand dans le cadre de l'accord politique pour résoudre la crise gouvernementale à Berlin.

Si l'accord trouvé lundi soir est validé par le gouvernement allemand, «nous serons obligés de prendre des mesures pour éviter des désavantages pour l'Autriche et sa population», explique le gouvernement autrichien dans un communiqué. Il se dit «prêt à prendre des mesures pour protéger nos frontières sud en particulier», celles avec l'Italie et la Slovénie.

Parmi les propositions faites par la chancelière allemande Angela Merkel à son ministre de l'Intérieur rebelle Horst Seehofer figure le projet de refouler vers l'Autriche les demandeurs d'asile arrivant en Allemagne qui ne peuvent être renvoyés vers leur pays d'entrée dans l'UE.

L'Autriche indique donc être prête à prendre des dispositions similaires et à refouler à ses frontières sud les demandeurs d'asile, avec le risque d'un effet domino en Europe. «Nous attendons maintenant une clarification rapide de la position allemande au niveau fédéral», ajoute le communiqué signé du chancelier conservateur Sebastian Kurz et de ses alliés d'extrême droite (FPÖ), le vice-chancelier Heinz-Christian Strache et le ministre de l'Intérieur Herbert Kickl.

«Les considérations allemandes prouvent une fois de plus l'importance d'une protection européenne commune des frontières extérieures», conclut le gouvernement autrichien. Sebastian Kurz doit présenter mardi matin devant le parlement européen de Strasbourg les priorités de la présidence tournante de l'UE qu'assume l'Autriche depuis dimanche et pour six mois. La question migratoire figure en tête de l'agenda autrichien.

(ats/nxp)

Créé: 03.07.2018, 08h29

Galerie photo

 Crise migratoire: le drame des migrants en Méditerranée (dès juillet 2017)

Crise migratoire: le drame des migrants en Méditerranée (dès juillet 2017) Les migrants et les réfugiés traversent la Méditerranée pour atteindre l'Italie ou la Grèce.

Articles en relation

Kurz, le jeune chancelier qui remodèle l’Europe

Autriche L’Autriche prend en juillet la présidence de l’UE. Portrait du conservateur Sebastien Kurz, qui gouverne avec l’extrême droite. Plus...

Le chancelier demande à être jugé sur ses actes

Autriche Vendredi, Sebastian Kurz a assuré que le programme de son gouvernement était favorable à l'Union européenne. Plus...

Kurz et l'extrême droite s'installent au pouvoir

Autriche Neuf rassemblements de protestation étaient prévus à Vienne à l'heure de la prestation de serment du nouveau gouvernement. Plus...

L’extrême droite fait son entrée dans le gouvernement autrichien

Europe Le FPÖ obtient six ministères dans le gouvernement formé ce week-end par le jeune conservateur Sebastian Kurz. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.