Passer au contenu principal

Les aveux de l’expert chimique de Daech

Un cadre des djihadistes capturé par les nouvelles forces spéciales déployées par le Pentagone a révélé deux sites secrets.

Grâce aux précieuses informations, des raids aériens ciblés ont pu être menés sur des sites chimiques aux mains de Daech.
Grâce aux précieuses informations, des raids aériens ciblés ont pu être menés sur des sites chimiques aux mains de Daech.
HANDOUT, Reuters

Sleiman Daoud al-Afari a parlé. Si l’on en croit les sources du New York Times, cet homme capturé le mois dernier dans le nord de l’Irak par une unité des forces spéciales étasuniennes serait en fait l’un des principaux experts en armes chimiques du groupe Etat islamique (Daech). Et les informations qu’il a fournies auraient permis de mener, la semaine passée, des frappes aériennes sur deux sites chimiques des djihadistes. Des cibles «cruciales», selon CNN.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.