Un avion d'Air France escorté après une menace à la bombe

TerrorismeUn avion d'Air France, parti lundi matin de Paris à destination de New York, a été escorté à la fin du vol par des chasseurs américains à la suite d'une menace à la bombe émanant d'un appel anonyme.

L'avion d'Air France a dû être escorté suite à une alerte à la bombe.

L'avion d'Air France a dû être escorté suite à une alerte à la bombe. Image: NBC New York/Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'opérateur d'un poste de police du comté de Garrett, dans l'Etat du Maryland, a reçu un appel anonyme peu après 6h30 (12h30 en Suisse), a précisé la police de l'Etat dans un communiqué.

«La personne qui a appelé a proféré une menace à la bombe visant l'aviation civile», a ajouté la police, qui a confirmé qu'il s'agissait du vol Air France.

Après cet appel, le FBI (police fédérale) et un centre de renseignement antiterroriste du Maryland «ont été immédiatement informés», selon la police.

La chaîne ABC News a fait état pour sa part d'une menace d'attentat «chimique».

Le vol AF22 a quitté Paris CDG à 8h32 et est arrivé à New York à 16h17 ici (10h17 locales), a confirmé le site spécialisé flightaware.

L'appareil a été escorté par des avions de chasse environ «une heure avant son arrivée, après des menaces venant d'un appel téléphonique passé depuis les Etats-Unis», a indiqué un porte-parole d'Air France à Paris.

Selon la compagnie aérienne, l'avion est arrivé à New York à peu près à l'heure prévue et a été parqué «dans une zone spéciale de l'aéroport» Kennedy, où «des vérifications de sécurité sont en cours».

Selon CNN, le vol a été escorté par deux chasseurs F15.

(afp/nxp)

Créé: 25.05.2015, 21h00

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.