Passer au contenu principal

Un avocat de l'ambassade d'Allemagne arrêté

L'avocat assistait l'ambassade dans des recherches sur des citoyens turcs ayant déposé des demandes d'asile politique en Allemagne et soupçonnés d'espionnage par les autorités turques.

Les relations entre la Turquie et l'Allemagne, pays où vivent quelque trois millions de Turcs, sont tendues.
Les relations entre la Turquie et l'Allemagne, pays où vivent quelque trois millions de Turcs, sont tendues.
AFP

Un avocat turc travaillant pour l'ambassade d'Allemagne à Ankara a été arrêté en septembre, a déclaré mercredi une source au ministère allemand des Affaires étrangères. Et de qualifier d'«incompréhensible» la mesure des autorités turques.

L'affaire intervient à un moment où les relations entre la Turquie et l'Allemagne, pays où vivent quelque trois millions de Turcs, ont été tendues par la récente intervention militaire d'Ankara dans le nord-est de la Syrie contre les forces kurdes locales et aussi par la menace de la Turquie de permettre à de nouvelles vagues de réfugiés du conflit syrien de passer en Europe.

«L'avocat de notre ambassade à Ankara a été arrêté à la mi-septembre», a déclaré à l'AFP la source au ministère des Affaires étrangères, confirmant une information de l'hebdomadaire allemand «Der Spiegel». «Sa détention est incompréhensible pour nous.»

Demandes d'asile politique

L'avocat fournissait à la mission diplomatique allemande «un soutien indiscutablement acceptable», a précisé cette source. L'Allemagne oeuvre «intensivement» à «dissiper les allégations» pesant sur cet avocat et à obtenir sa remise en liberté, a-t-elle dit.

Selon «Der Spiegel», l'avocat assistait l'ambassade dans des recherches sur des citoyens turcs ayant déposé des demandes d'asile politique en Allemagne et soupçonnés d'espionnage par les autorités turques. Des responsables allemands «craignent que des données sensibles et les dossiers entiers de jusqu'à 50 demandeurs d'asile ne soient parvenus au service de renseignement turc».

Certaines des personnes concernées sont des activistes kurdes et des fidèles du prédicateur Fethullah Gülen, exilé aux Etats-Unis et accusé par le président turc Recep Tayyip Erdogan d'avoir organisé la tentative de coup d'Etat contre lui en 2016.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.