Les avocats de Netanyahou sont confiants

IsraëlMercredi, les défenseurs du premier ministre israélien se sont exprimés sur l'audition pour corruption visant Netanyahou.

Benyamin Netanyahou est le plus pérenne des premiers ministres de l'histoire d'Israël.

Benyamin Netanyahou est le plus pérenne des premiers ministres de l'histoire d'Israël. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les avocats de Benyamin Netanyahou se sont dits confiants mercredi d'éviter que le premier ministre israélien ne soit inculpé. Ils se sont exprimés au premier jour d'une audition par la justice, qui le soupçonne de fraude, corruption et abus de confiance.

Les avocats sont arrivés mercredi matin au Ministère de la justice à Jérusalem dans le cadre de cette audition qui doit en théorie s'étirer sur quatre jours. Elle intervient alors que Benyamin Netanyahou tente de former un gouvernement d'union après les élections du 17 septembre n'ayant pas réussi à faire de vainqueur clair.

«Pression médiatique»

Dans les semaines suivant cette audition, le procureur général d'Israël, Avichaï Mandelblit, devra décider s'il va de l'avant avec son projet d'inculper Benyamin Netanyahou, le plus pérenne des premiers ministres de l'histoire d'Israël. «En me basant sur les données de l'enquête, et sur les éléments dont moi et l'équipe de sa défense disposons, nous pensons qu'il y a des preuves solides qui vont faire changer le procureur d'avis», a déclaré l'avocat de Benyamin Netanyahou, Ram Caspi.

Ce dernier a dit s'attendre à ce que la décision de la justice israélienne dans ce dossier hypersensible soit prise «de façon professionnelle, en ignorant le bruit ambiant [...] et la pression médiatique», a souligné Ram Caspi, lors d'un bref point de presse devant le ministère. «Le premier ministre n'est pas au-dessus des lois, mais il n'est pas non plus en dessous des lois», a-t-il conclu.

Trois affaires

La justice soupçonne Benyamin Netanyahou d'abus de confiance, de corruption et de malversation dans trois affaires différentes. Le procureur Mandelblit doit entendre mercredi et jeudi les avocats de Benyamin Netanyahou sur l'affaire Bezeq, la plus sensible actuellement pour le premier ministre.

Dans ce dossier, la justice soupçonne Benyamin Netanyahou d'avoir accordé des faveurs gouvernementales qui pourraient avoir rapporté des millions de dollars au patron de la société de télécoms Bezeq, en échange d'une couverture médiatique favorable d'un des médias du groupe, le site Walla. (ats/nxp)

Créé: 02.10.2019, 11h28

Galerie photo

Articles en relation

Journée cruciale pour l'avenir de Netanyahu

Israël Alors qu'il pourrait être bientôt inculpé, Benjamin Netanyahu n'est toujours pas parvenu à former un gouvernement. Plus...

Netanyahu obtient un siège de plus au Parlement

Israël Le parti Likoud du Premier ministre sortant Benjamin Netanyahu obtient finalement 32 sièges, ce qui ne lui suffit pas pour obtenir la majorité et former un gouvernement. Plus...

Elections: l'impasse politique se confirme

Israël Le parti «Bleu-blanc» centriste de Benny Gantz a obtenu 33 sièges, contre 31 pour le Likoud du Premier ministre sortant Benjamin Netanyahu. Plus...

Netanyahu dans l'incapacité de gouverner

Elections en Israël Avec plus de 95% des bulletins dépouillés, la droite de Netanyahu obtient 32 sièges, contre 33 à la formation centriste de Benny Gantz. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.