Les avocats de Ramadan veulent un autre tribunal

FranceLes avocats de Tariq Ramadan estiment que des dysfonctionnements au préjudice de leur client ont été constatés.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les avocats de Tariq Ramadan, inculpé pour viols, réclament le dépaysement dans une autre juridiction française de la procédure visant l'islamologue genevois. L'information a été révélée mercredi par l'AFP.

Dans un courrier adressé au procureur général auprès de la Cour d'appel de Paris, les défenseurs font valoir que «les investigations utiles à la manifestation de la vérité ne sont pas réalisées» et «les contacts de M. Ramadan avec ses proches et même ses avocats sont limités».

Le dépaysement d'une procédure peut être ordonné par la Cour de cassation, sur requête du procureur général, à son initiative ou à la suite d'une demande des parties. Il peut décider de faire suivre, ou non, cette demande.

Contestation

Depuis le début du scandale, Tariq Ramadan conteste les accusations portées contre lui par deux femmes pour des faits qui auraient eu lieu dans des hôtels en marge de ses conférences à succès, le 9 octobre 2009 à Lyon et en mars-avril 2012 à Paris.

Dans leurs plaintes et durant leurs auditions, appuyées par des témoignages sous X d'autres potentielles victimes, les deux femmes ont décrit des rendez-vous qui ont soudainement basculé dans des rapports sexuels d'une grande violence sous la contrainte.

Après trois mois d'enquête préliminaire, l'intellectuel musulman a été inculpé le 2 février dernier à Paris pour viol et viol sur personne vulnérable par trois juges d'instruction, puis incarcéré.

Pièce sensible

La défense dénonce l'absence d'investigations sur une pièce versée au dossier (une réservation d'avion) le 6 décembre mais transmise aux enquêteurs seulement début février. S'appuyant sur ce document, Tariq Ramadan affirme être arrivé à Lyon le 9 octobre 2009 en fin de journée, alors que la plaignante affirme avoir été violée dans l'après-midi. Selon un participant à la conférence joint par l'AFP, l'intellectuel serait en réalité arrivé plus tôt dans la journée.

La prochaine étape judiciaire dans ce dossier aura lieu ce jeudi avec l'examen par la Cour d'appel de Paris du recours de l'islamologue contre son placement en détention provisoire.

La semaine dernière, elle avait suspendu sa décision, le temps que soit réalisée une expertise médicale de Tariq Ramadan, qui affirme souffrir de deux pathologies, dont une sclérose en plaques. Cette expertise, dont l'AFP a eu connaissance lundi, a jugé son état de santé compatible avec son incarcération et mis en question le diagnostic des maladies. (ats/nxp)

Créé: 21.02.2018, 14h24

Articles en relation

Les pathologies de T. Ramadan «pas certaines»

France Selon les médecins, l'état de santé de l'islamologue genevois n'est pas un obstacle à son maintien en détention provisoire. Un bilan neurologique est nécessaire pour vérifier «les troubles allégués». Plus...

Caroline Fourest porte plainte contre Ramadan

France Accusée de collusion avec les plaignantes par les avocats de l'islamologue genevois, l'essayiste française va déposer une plainte pour dénonciation calomnieuse. Plus...

Affaire Ramadan: une Suissesse a été entendue

France Alors que le théologien musulman est hospitalisé, de nouvelles informations sont sorties dans la presse française, dimanche. Plus...

Détenu, Tariq Ramadan a été hospitalisé

France L'islamologue genevois, détenu en région parisienne, a été hospitalisé vendredi soir. Son état de santé se serait détérioré, selon ses proches. Plus...

«Il m'a étranglée très fort et giflée violemment»

Affaire Ramadan Les procès-verbaux des auditions des deux accusatrices de l'islamologue suisse ont fuité dans la presse. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.