Hollande nomme Ayrault aux Affaires étrangères

FranceImpopulaire, le président français a procédé à un remaniement ministériel.

Jean-Marc Ayrault a déjà été Premier ministre

Jean-Marc Ayrault a déjà été Premier ministre Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président socialiste français François Hollande, très impopulaire, a remanié jeudi son gouvernement à un peu plus d'un an de la présidentielle 2017. Il a placé à la tête de la diplomatie l'ex-Premier ministre Jean-Marc Ayrault et élargi l'exécutif aux écologistes.

Jean-Marc Ayrault succède à Laurent Fabius, choisi mercredi pour devenir président du Conseil constitutionnel. Ségolène Royal, ex-compagne de François Hollande et qui avait été citée en tant que possible ministre des Affaires étrangères, reste ministre de l'Environnement.

Les écologistes, qui avaient quitté le gouvernement en avril 2014, y reviennent pour prendre trois postes ministériels dans cette équipe élargie à 38 ministres (19 hommes, 19 femmes), contre 32 précédemment

Ce remaniement était envisagé depuis plusieurs mois. Quatre ministres s'en vont du gouvernement (Affaires étrangères, Culture, Logement et Fonction publique) et les écologistes qui y reviennent vont s'occuper du Logement, des Relations internationales sur le climat et de la Réforme de l'Etat.

Notre-Dame-des-Landes

La dirigeante du parti écologiste Europe Ecologie-Les Verts, Emmanuelle Cosse (Logement), a obtenu pour prix de son entrée au gouvernement une consultation de la population sur le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes, a déclaré une porte-parole d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV).

EELV demande l'abandon de ce projet, que défend au contraire Jean-Marc Ayrault.

Reprendre l'initiative

Le cap politique reste le même avec le maintien aux commandes du Premier ministre, Manuel Valls. Les ministres régaliens (Intérieur, Défense) conservent également leurs portefeuilles, la stabilité l'ayant emporté dans un contexte de menace terroriste très élevée depuis les attentats djihadistes de 2015.

Au plus bas dans les sondages, critiqué au sein de sa majorité sur ses choix économiques et sécuritaires, François Hollande veut reprendre l'initiative dans la perspective d'une candidature à sa succession.

François Hollande a fort à faire s'il entend profiter de ce remaniement pour redorer son blason dans l'opinion à quinze mois de la fin du quinquennat. Après une remontée spectaculaire au lendemain des attentats, sa cote de popularité s'est effondrée ces dernières semaines.

Trois Français sur quatre (75%) considèrent que sa réélection en 2017 n'est pas «souhaitable», selon des sondages rendus publics cette semaine. (AFP/nxp)

Créé: 11.02.2016, 16h36

Articles en relation

Le chef de la diplomatie quitte le gouvernement

France Laurent Fabius ne sera plus ministre des Affaires étrangères, a annoncé le principal intéressé, mercredi. Plus...

Fabius s'apprête à quitter le gouvernement

France Comme attendu, le ministre des Affaires étrangères pourrait présider le Conseil constitutionnel. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.