Barack Obama est un «loup déguisé en agneau»

Selon Julian AssangeBarack Obama est un «loup déguisé en agneau», a déclaré mercredi le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, en réaction à la réélection du président américain.

Obama est «un loup habillé en agneau», selon Julian Assange.

Obama est «un loup habillé en agneau», selon Julian Assange. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Obama semble être un homme sympathique. Et c'est précisément le problème», a estimé Julian Assange dans une interview par téléphone, accordée depuis l'ambassade d'Equateur à Londres où il est réfugié depuis la mi-juin.

«C'est mieux d'avoir un agneau habillé en loup qu'un loup déguisé en agneau», a-t-il ajouté. «Toutes les actions contre WikiLeaks ont été engagées par l'administration Obama», a-t-il encore dit, faisant notamment allusion à l'incarcération depuis mai 2010 du militaire Bradley Manning soupçonné par la justice américaine d'avoir été la «taupe» de WikiLeaks.

Julian Assange a aussi reproché aux adversaires républicains des démocrates de ne pas avoir été une opposition «efficace contre les excès du gouvernement» Obama. «Il n'y a aucune raison de penser que cela va changer», a-t-il ajouté, estimant qu'«une administration (Mitt) Romney aurait essayé de traiter encore plus mal Manning».

Pas de progrès

Le soldat américain est accusé d'avoir téléchargé avec les ordinateurs du gouvernement, puis transmis à WikiLeaks des documents militaires américains sur les guerres en Irak et en Afghanistan, ainsi que 260'000 dépêches du département d'Etat, déclenchant une tempête dans la diplomatie mondiale. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité pour collusion avec l'ennemi. Concernant le statu quo sur sa propre situation de réfugié, Julian Assange a affirmé qu'«il n'y avait pas eu de véritables progrès au cours des dernières semaines».

Sur le sujet, WikiLeaks passe d'une approche «défensive à offensive», a-t-il ajouté d'une façon évasive. Prié de préciser ses propos, il a répondu: «Cela sera plus clair dans quelques mois».

Julian Assange est réfugié à l'ambassade d'Equateur à Londres pour tenter d'échapper à son extradition vers la Suède qui le réclame dans une affaire de viol et d'agression sexuelle présumés.

Peine de mort

L'Australien affirme que s'il est envoyé en Suède, il risque à terme d'être extradé vers les Etats-Unis, ulcérés par la publication par WikiLeaks de documents américains secrets, et d'y encourir la peine de mort.

L'Equateur lui a accordé l'asile politique, mais Londres, qui entend appliquer le mandat d'arrêt suédois, a annoncé qu'elle arrêterait le fondateur de WikiLeaks s'il sortait de l'ambassade. (afp/nxp)

Créé: 07.11.2012, 19h41

Articles en relation

Réaction négative de Wall Street et des marchés européens

Réélection de Barack Obama La Bourse de New York a fraîchement accueilli la réélection du président, dans le sillage des Bourses européennes, toutes dans le rouge après la publication de sombres prévisions économiques pour l’Union européenne. Plus...

Obama entame déjà des semaines cruciales

Economie américaine Le précipice fiscal est l’urgence économique du moment pour Obama. Et ce n’est pas le seul chantier économique important qui l’attend, explique Cédric Tille, professeur à IHEID et ancien de la Fed. Plus...

La grand-mère d'Obama fête sa victoire au Kenya

Présidentielle américaine L'aïeule par alliance du président sortant a fêté dans le village d'origine d'Obama au Kenya, la victoire du candidat démocrate. Plus...

Les hommes ont voté Romney et les femmes pour Obama

Présidentielle américaine Les résultats détaillés de l'élection le prouvent: les républicains ratissent encore large chez les hommes, les riches, les blancs et les séniors. Mais cela ne suffit plus. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.