Passer au contenu principal

Berne versera 94 millions pour la santé

Pour lutter contre des maladies comme le paludisme, le sida et la tuberculose, la Suisse a décidé, mercredi, de s'engager.

Depuis 2002, le fonds mondial a contribué à sauver 27 millions de personnes.
Depuis 2002, le fonds mondial a contribué à sauver 27 millions de personnes.
Keystone

La Suisse versera 94 millions de francs pour lutter contre le VIH, le paludisme et la tuberculose. Soixante-quatre millions iront au fonds mondial de lutte contre ces trois maladies pour la période 2020-2022 et 30 millions au programme de l'ONU sur le sida (ONUSIDA) pour 2019-2021.

Le Conseil fédéral entend ainsi mettre à disposition l'expertise helvétique afin de réduire les risques sanitaires, indique-t-il mercredi. Malgré les progrès, un enfant meurt de paludisme toutes les deux minutes, la tuberculose est la maladie infectieuse la plus meurtrière au niveau mondial. Les cas d'infection par le VIH ont augmenté entre 2010 et 2017.

Ces maladies touchent surtout les populations pauvres et discriminées. Mais elles ne s'arrêtent pas aux frontières. Lutter efficacement contre ces infections réduit le risque sanitaire pour l'ensemble de la planète et pour la Suisse, rappelle le gouvernement.

A Genève

Les deux organisations sont établies à Genève et la Suisse est membre des conseils exécutifs. Elles aident les gouvernements à endiguer les épidémies.

Depuis 2002, le fonds mondial a contribué à sauver 27 millions de personnes. ONUSIDA a permis de réduire de 47% des nouvelles infections depuis 1994. En 2017, la moitié des 37 millions de personnes infectées ont pu obtenir des médicaments.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.