Passer au contenu principal

IndonésieLe bilan s'approche des 2000 victimes

Sur l'île des Célèbes, le bilan du séisme suivi du tsunami est maintenant de près de 2000 victimes.

Des hélicoptères ont aspergé jeudi de liquide désinfectant plusieurs zones de Palu, ville indonésienne ravagée par un séisme suivi d'un tsunami, où des milliers de corps ont été ensevelis. (Jeudi 18 octobre 2018)
Des hélicoptères ont aspergé jeudi de liquide désinfectant plusieurs zones de Palu, ville indonésienne ravagée par un séisme suivi d'un tsunami, où des milliers de corps ont été ensevelis. (Jeudi 18 octobre 2018)
AFP
Des inondations et des glissements de terrain provoqués par des pluies torrentielles ont fait au moins 22 morts. (13 octobre 2018)
Des inondations et des glissements de terrain provoqués par des pluies torrentielles ont fait au moins 22 morts. (13 octobre 2018)
AFP
epa07084253 A handout photo made available by the US Geological Survey (USGS) shows a shakemap with the epicenter of a 6.0-magnitude earthquake near Sumberanyar, Indonesia.10 October 2018. According to the USGS, a 6.0 magnitude earthquake was recorded some 40 kilometres near Sumberanyar, Indonesia at some 10.0 kilometres depth.  EPA/USGS / HANDOUT  HANDOUT EDITORIAL USE ONLY/NO SALES
epa07084253 A handout photo made available by the US Geological Survey (USGS) shows a shakemap with the epicenter of a 6.0-magnitude earthquake near Sumberanyar, Indonesia.10 October 2018. According to the USGS, a 6.0 magnitude earthquake was recorded some 40 kilometres near Sumberanyar, Indonesia at some 10.0 kilometres depth. EPA/USGS / HANDOUT HANDOUT EDITORIAL USE ONLY/NO SALES
AFP
1 / 40

Le séisme suivi du tsunami ayant ravagé l'île indonésienne des Célèbes a fait près de 2000 morts, ont indiqué lundi les autorités locales dans un nouveau bilan. Elles s'attendent à ce qu'il monte encore, plusieurs milliers de personnes étant encore portées disparues.

Mille neuf cent quarante-quatre corps ont été découverts dans la ville de Palu et ses environs, dévastés par un séisme de magnitude 7,5, suivi d'une vague d'eau de six mètres de haut, le 28 septembre, a indiqué le porte-parole local de l'armée.

«Ce chiffre devrait encore monter, puisque nous n'avons pas encore reçu l'ordre d'arrêter de rechercher des corps», a précisé le responsable. Les autorités craignent que jusqu'à 5000 personnes aient disparu, prisonnières des décombres.

Plus d'espoir

Il n'y a quasiment plus d'espoir de retrouver des survivants à présent. Les efforts se concentrent désormais sur la récupération des corps et leur comptage. L'agence de gestion des catastrophes a indiqué que les recherches se poursuivraient jusqu'au 11 octobre, date à laquelle les disparus seront considérés comme présumés morts.

Le gouvernement envisage de faire de deux localités proches de Palu, Petobo et Balaroa, qui ont été anéanties dans la catastrophe, des lieux de sépultures collectives, et de les laisser en l'état.

Quelque 200'000 personnes ont un besoin urgent d'aide humanitaire dans la région. La nourriture et l'eau potable manquent et de nombreuses victimes qui ont tout perdu dépendent de l'aide pour survivre.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.