Le Boeing 787 n'est pas près de redécoller

testsLe directeur de l'Agence fédérale américaine de l'aviation (FAA) a estimé mercredi qu'il faudrait encore «tout un tas de tests», une fois que les solutions proposées par Boeing pour faire revoler le 787 seraient acceptées.

Un Boeing 787 à Tokyo.

Un Boeing 787 à Tokyo. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Michael Huerta, directeur de l'Agence fédérale américaine de l'aviation (FAA), contredisait ainsi des informations du Wall Street Journal qui affirmait mercredi sur son site internet que le 787 pourrait revoler dès le mois de mars.

La FAA compte recevoir «la semaine prochaine» un rapport de son directeur du transport aérien sur les solutions proposées par le constructeur aéronautique américain vendredi dernier pour résoudre le problème de batteries à l'origine de l'interdiction de vol du 787, a expliqué Michael Huerta lors d'une audition par la sous-commission de l'Aviation de la Chambre des représentants.

«Lorsque nous aurons approuvé le plan, nous devrons le mettre en place. Cela passera par tout un tas de tests, beaucoup d'analyses et de travail d'ingénierie supplémentaire avant que ces avions puissent revoler», a-t-il ajouté.

Deux batteries lithium-ion ont brûlé à bord de 787, le dernier-né de Boeing, le 7 janvier à Boston puis le 16 janvier au Japon, ce qui s'est traduit par une interdiction de vol des 50 appareils de ce type en circulation dans le monde.

Solutions insuffisantes

D'après Michael Huerta, le plan de Boeing propose «d'agir à trois niveaux différents pour s'assurer que» les problèmes de feu et de fumée dans l'avion à cause d'une surchauffe de la batterie «ne surviennent plus».

Boeing a proposé «des mesures pour contenir, corriger ou modifier la conception» des batteries du 787, surnommé le «Dreamliner», au niveau d'une simple cellule de batterie, de la batterie entière ou de la totalité de l'avion, a ajouté Huerta sans détailler pour autant ces mesures.

Alors que le Wall Street Journal affirmait mercredi que les vols d'essais du 787 pourraient reprendre dès la semaine prochaine, Michae Huerta a affirmé ne «pas avoir reçu de demande pour un autre vol d'essai», niant ainsi ces informations s'appuyant sur des sources anonymes, et qui ajoutaient que l'avion pourrait transporter de nouveau des passagers dès le mois de mars.

Le quotidien financier a par ailleurs écrit sur son site internet, citant des sources industrielles et gouvernementales anonymes, que le sous-traitant japonais GS Yuasa qui fabrique les batteries du 787 a dit à la FAA qu'il pensait que les solutions proposées par Boeing étaient insuffisantes «pour contenir tous les risques possibles présentés par les batteries» de l'avion.

Le Wall Street Journal ajoute que le japonais ne pense pas non plus que le court-circuit qui a fait brûler la batterie d'un 787 de Japan Airlines (JAL) le 7 janvier à Boston ait démarré à l'intérieur de la batterie, comme les autorités américaines l'ont dit.

(afp/nxp)

Créé: 28.02.2013, 07h34

Articles en relation

Les Boeing 787 restent immobilisés

Incidents techniques Les Boeing 787 de la compagnie aérienne japonaise All Nippon Airways (ANA) resteront immobilisés au moins jusqu'à la fin du mois de mai. Plus...

Boeing 787: un problème de valve à l'origine des pannes

AVIATION Un dysfonctionnement de valve est à l'origine d'une fuite de carburant constatée mi-janvier sur un Boeing 787 de Japan Airlines (JAL) avant que tous les appareils de ce type ne soient cloués au sol. Plus...

Vol d'essai sans encombre du Boeing 787 Dreamliner

Transport aérien Tous les Dreamliner, actuellement en service, ont été interdits de vol le 16 janvier après une série d'incidents récurrents qui ont affecté le dernier-né de la firme Boeing. Cette dernière a effectué un vol test qui n'a pas révélé de dysfonctionnement. Plus...

Le groupe Boeing a auto-certifié son Dreamliner

787 cloués au sol Au lieu de l'autorité de surveillance aéronautique, les ingénieurs de Boeing auraient certifié eux-mêmes de nombreuses caractéristiques du nouveau 787. Le constructeur en aurait profité pour ajuster les normes de sécurité. Plus...

Boeing va continuer d'utiliser les batteries lithium-ion

Le chef de la division aviation civile de Boeing a indiqué jeudi que l'avionneur continuerait d'utiliser les batteries lithium-ion, estimant que les modifications proposées permettraient de faire revoler les Boeing 787 actuellement immobilisés.

«Je ne vois rien dans cette technologie qui nous ferait penser qu'elle n'est pas appropriée» pour le Boeing 787», a souligné Ray Conner à l'issue d'une rencontre à Tokyo avec le ministre japonais des Transports.

Le principal concurrent de Boeing, l'européen Airbus, a au contraire renoncé il y a peu à équiper ses futurs A350 de telles batteries. Ray Conner est venu au Japon pour présenter les solutions proposées par l'avionneur américain dans le but de faire redécoller son 787.

Il conduisait une délégation américaine, une première à ce niveau depuis les incidents de janvier sur des batteries qui ont entraîné l'immobilisation du nouvel avion surnommé «Dreamliner».

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.