Passer au contenu principal

Bolsonaro veut séduire en «Trump tropical»

Devant le Forum économique mondial de Davos, le président brésilien a promis de libéraliser l’économie et de revenir aux «vrais droits de l’homme» comme la famille.

Jair Bolsonaro, le nouveau président brésilien, lors de son discours musclé à Davos.
Jair Bolsonaro, le nouveau président brésilien, lors de son discours musclé à Davos.
Keystone

Le ton détonne dans un Centre de Congrès qui a vu des orateurs plus policés. Mardi, Jair Bolsonaro s’adresse au Forum économique mondial avec des accents martiaux, ravivant le souvenir du passage de Donald Trump l’an dernier. L’homme – qui n’est pas insensible au surnom qui fait de lui une version tropicale du président des États-Unis – est à la tête de son pays depuis trois semaines à peine mais semble encore en campagne électorale. Et d’une certaine manière, il l’est. Pour sa première apparition sur la scène mondiale, il doit convaincre les élites rassemblées à Davos de la justesse de sa vision.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.