Bolton et Pompeo croient à un accord de paix

Israël-PalestineMalgré le transfert de l'ambassade des Etats-Unis de Tel Aviv à Jérusalem, les responsables américains croient toujours à un accord israélo-palestinien.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le secrétaire d'Etat américain et le conseiller de Donald Trump à la sécurité nationale ont tous deux estimé dimanche qu'un accord de paix israélo-palestinien était possible après le transfert de l'ambassade des Etats-Unis de Tel Aviv à Jérusalem.

«Le processus de paix n'est certainement pas mort», a déclaré le secrétaire d'Etat Mike Pompeo lors d'un entretien à la chaîne Fox. «Nous y travaillons dur», a-t-il assuré. «Nous espérons pouvoir trouver une issue favorable là-bas aussi.»

Lundi, les Etats-Unis doivent inaugurer leur ambassade à Jérusalem, coïncidant avec le 70e anniversaire de la création d'Israël en 1948. Le déménagement de l'ambassade, jusqu'ici située à Tel Aviv, marque une rupture unilatérale avec des décennies de diplomatie américaine.

Elle va aussi à l'encontre du consensus international, qui voulait que les ambassades ne soient pas situées à Jérusalem tant que la question du statut de la ville n'avait pas été réglée entre Israéliens et Palestiniens.

«C'est la reconnaissance d'une réalité»

Pour le conseiller à la sécurité nationale John Bolton, loin de saper le processus de paix, ce déménagement «le rend plus facile» à mener à bien. «C'est la reconnaissance d'une réalité», a-t-il fait valoir dimanche lors d'un entretien à la chaîne américaine ABC. «Reconnaître une réalité améliore toujours la probabilité de (parvenir à la) paix», a-t-il martelé.

Des milliers de Palestiniens sont attendus lundi à la frontière entre la bande de Gaza et Israël pour protester contre l'installation de l'ambassade américaine à Jérusalem. «Ils ne réagissent pas bien», a reconnu samedi l'ambassadeur américain en Israël, David Friedman, lors d'un entretien à la chaîne Fox News.

Mais pour lui, leur perception «va évoluer avec le temps parce qu'ils vont comprendre que les Etats-Unis continuent à tendre la main de manière pacifique». Les Etats-Unis, a-t-il affirmé, «sont là pour aider les Palestiniens». «Je pense que nous allons faire des progrès» dans le processus de paix, a déclaré le diplomate américain.

Pour l'envoyé palestinien aux Etats-Unis Husam Zomlot, le gouvernement américain a «abandonné de lui-même le rôle de conciliateur» en choisissant de déménager son ambassade, une décision qui «crée un conflit religieux plutôt qu'une paix digne».

Pour autant, a exhorté l'envoyé de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) dans une déclaration transmise à l'AFP, «nous ne devons pas renoncer à notre conviction que la paix est possible». (ats/nxp)

Créé: 13.05.2018, 23h30

Galerie photo

Proche Orient: un siècle de conflit entre Israël et Palestine

Proche Orient: un siècle de conflit entre Israël et Palestine Le conflit israélo-palestinien a pris naissance à la fin du XIXe siècle. De la déclaration Balfour promettant la création d'un Foyer national juif à la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem comme capitale d'Israël.

Articles en relation

L'ambassade US à Jérusalem inaugurée lundi

Proche-Orient Le transfert de l'ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem concrétise la promesse faite le 6 décembre par le président Donald Trump. Plus...

Jérusalem: Trump n'ira pas inaugurer l'ambassade

Israël Le président américain sera représenté par John Sullivan, numéro deux de la diplomatie, et par sa fille et conseillère Ivanka Trump. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.