Passer au contenu principal

Brésil: la compagnie Gol indemnise les Kayapos

Un million de francs seront versés aux Indiens du chef Raoni après le crash d'un avion en 2006.

Le chef Raoni, de la tribu des Kayapos, à Brasilia en 2013.
Le chef Raoni, de la tribu des Kayapos, à Brasilia en 2013.
Keystone

La compagnie aérienne brésilienne Gol versera plus d'un million d'euros aux Indiens Kayapos du légendaire chef Raoni, pour les dédommager de la chute d'un Boeing qui s'était écrasé en 2006 sur leurs terres, tuant les 154 personnes à bord, selon le site d'informations G1.

Un accord a été signé à Brasilia le 29 octobre et rendu public ce mardi par le parquet fédéral de l'Etat du Mato Grosso (centre-ouest), après que Gol se soit engagée à payer cette somme, soit 4 millions de réais (1,13 million d'euros), à l'Institut Raoni, précise-t-on de même source.

L'institut Raoni est présidé par Raoni Metuktire, 84 ans, dont le disque labial et la coiffe à plumes ont été rendus célèbres il y a 27 ans par le chanteur Sting, avec lequel il avait lancé un appel en faveur de la forêt amazonienne.

Sans buts lucratifs, l'institut représente quelque 2300 indigènes de la région du Xingu entre les Etats du Mato Grosso et du Para et oeuvre pour les droits des peuples indigènes.

Impacts environnementaux

Pendant les négociations avec Gol, les Kayapos ont mis en avant les dommages «matériels et immatériels» qu'ils ont subis: la carcasse de l'avion est toujours en pleine forêt - il serait trop cher et difficile de la retirer, selon la compagnie - et une aire de 1.200 km2 est devenue inutilisable car elle s'est transformée en «maison des esprits», où la chasse et la pêche sont interdites tout comme les plantations et la construction de huttes.

Le parquet avait ouvert une enquête en 2014 pour déterminer les impacts environnementaux et spirituels provoqués par la chute de l'avion en terre indigène.

Le Boeing de la Gol volait de Manaus à Brasilia quand il avait été heurté par un jet d'affaires Legacy qui se rendait aux Etats-Unis avec sept personnes à bord.

Passagers et équipage du Boeing sont morts mais le Legacy avait réussi à se poser sur une base aérienne du Para. Les pilotes américains Joseph Lepore et Jan Paul Paladino avaient été condamnés à trois ans de prison pour avoir provoqué l'accident.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.