Brésil: Haddad veut lutter contre «le fascisme»

PrésidentielleLe candidat de gauche à la présidentielle brésilienne a déclaré mardi qu'il lutterait jusqu'au bout pour la démocratie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le candidat de gauche à la présidentielle, Fernando Haddad, a déclaré mardi qu'il lutterait jusqu'au bout pour la démocratie, pour empêcher que «le fascisme s'installe au Brésil». Le dernier sondage lui accorde 43% des voix contre 57% pour Jair Bolsonaro.

«La force de la démocratie m'a mis au deuxième tour et la force des démocrates peut empêcher l'installation du fascisme au Brésil», a ajouté le candidat du Parti des Travailleurs (PT) lors d'une conférence de presse à Rio de Janeiro. Mais le poulain de l'ex-président Lula n'a à ce jour reçu que le «soutien critique» du PDT de centre gauche de Ciro Gomes, arrivé troisième au 1er tour avec 12,5% des voix, et de l'écologiste Marina Silva.

Exemple du Venezuela

Fernando Haddad a lancé en outre une mise en garde contre le risque de «course aux armements» en Amérique du Sud, au cas où le candidat d'extrême-droite Jair Bolsonaro serait élu dimanche et déciderait de s'allier aux Etats-Unis pour renverser le gouvernement de Nicolas Maduro au Venezuela.

«Le Brésil n'a pas de vison impérialiste. Il a toujours eu une attitude de coopération avec ses voisins. Nous devrions penser à la manière de sortir le Venezuela de la crise plutôt que de choisir un camp pour renverser des gouvernements», a-t-il souligné. Le Brésil n'a pas connu de conflit armé avec ses voisins depuis un siècle et demi.

Fernando Haddad a été la cible de nombreuses critiques en raison du soutien du Parti des Travailleurs (PT) aux gouvernements de gauche du Venezuela et il ne s'est pas lui-même démarqué d'une administration Maduro de plus en plus isolée. Dans sa campagne, Jair Bolsonaro utilise souvent l'image d'un Venezuela ayant sombré dans la crise politique et économique comme repoussoir.

Fort rejet

L'enquête d'opinion publiée mardi soir par l'institut Ibope crédite le candidat de gauche de 43% des intentions de vote, contre 57% pour M. Bolsonaro. Fernando Haddad gagnerait ainsi deux points par rapport aux précédents sondages.

Le nombre de personnes interrogées qui ont déclaré qu'elles ne voteraient en aucun cas pour le candidat du PT a chuté de 47% à 41%, tandis que le rejet qu'inspire son adversaire a augmenté de 35% à 40%. (ats/nxp)

Créé: 24.10.2018, 03h04

Galerie photo

Brésil: en image les candidats à la présidentielle 2018

Brésil: en image les candidats à la présidentielle 2018 Les Brésiliens désignent leur président qui est élu au scrutin uninominal majoritaire à deux tours, les 7 et 20 octobre. Petit tour de table de présentation des candidats.

Articles en relation

Avec Bolsonaro, ils croient tenir «l’honnête homme»

Brésil Le candidat d’extrême droite devrait être élu président dimanche prochain. Plongée au cœur de son camp. Plus...

Facebook ferme des pages pro-Bolsonaro

Brésil Facebook a fermé 68 pages et 43 comptes soutenant le candidat brésilien d'extrême droite Jair Bolsonaro. Plus...

«Au Brésil, la démocratie est en danger»

Élection présidentielle À une semaine du second tour, le candidat de gauche Fernando Haddad est à la traîne derrière Jair Bolsonaro. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...