Brexit: énième camouflet des Lords

Royaume-UniLa chambre des Lords a voté un amendement soutenant le maintien des règles environnementales européennes au Royaume-Uni après le Brexit.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La chambre des Lords britannique a infligé mercredi un nouveau camouflet au gouvernement conservateur.

Le texte a été approuvé par 294 voix contre 244 à l'occasion de l'examen du projet de loi gouvernemental sur le Brexit par les Lords, non élus. Ce vote constitue le quinzième camouflet pour l'exécutif depuis le début de l'examen du projet de loi par la chambre des Lords, majoritairement pro-UE. Il illustre aussi les divisions du parti au pouvoir sur le Brexit.

Le projet de loi gouvernemental sur le retrait de l'UE doit permettre au Royaume-Uni de continuer à fonctionner normalement lorsqu'il aura coupé le cordon avec le bloc européen. Il met fin à la suprématie du droit européen sur le droit national britannique et organise la transposition des réglementations européennes.

Le 8 mai, les Lords avaient voté un amendement supprimant du texte la date du 29 mars 2019 pour la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Ils s'étaient également prononcés majoritairement en faveur du maintien du pays dans l'Espace économique européen (EEE) et d'une participation continue des Britanniques aux agences de l'UE après le Brexit.

«Contrecarrer tout le processus»

Courant avril, la chambre des Lords avait déjà voté pour que la Charte des droits fondamentaux de l'UE soit conservée dans la loi britannique, et adopté un amendement remettant en cause le projet du gouvernement de quitter l'union douanière.

Le projet de loi doit revenir maintenant devant la chambre des Communes, où il avait déjà profondément divisé les députés lors d'un premier examen. Les députés pourraient supprimer ou modifier les amendements embarrassants pour l'exécutif.

«Durant le parcours du projet de loi devant la chambre des Lords, des changements ont été apportés qui entrent en contradiction avec son objectif ou qui visent à contrecarrer tout le processus de sortie», a déploré le secrétaire d'Etat pour le Brexit, Martin Callanan, dans un communiqué.

«Nous sommes prêts à travailler avec les députés alors que le projet de loi revient devant la chambre des Communes (...) de manière à obtenir un texte législatif qui fonctionne et apporte de la certitude alors que nous quittons l'UE», a-t-il ajouté. (ats/nxp)

Créé: 16.05.2018, 21h57

Articles en relation

Brexit: Michel Barnier veut des progrès d'ici juin

Union européenne Lors d'une conférence à Bruxelles, le négociateur en chef de l'UE a rappelé au gouvernement britannique que «l'heure tourne». Plus...

«Faites-moi confiance», demande Theresa May

Grande-Bretagne Dimanche, la Première ministre britannique est revenue sur le Brexit dans la presse. Plus...

Boris Johnson étale les divisions de Londres

Brexit Le projet d'union douanière soutenu par Theresa May divise le gouvernement britannique. Plus...

Un Brexit sans accord pourrait être bloqué

Grande-Bretagne Les Lords donnent l'autorisation au gouvernement de dire non encore une fois à l'Europe. La proposition adoptée doit revenir en mai devant les députés. Plus...

Bruxelles veut prendre la Suisse pour modèle

Brexit La Commission européenne vante l'équivalence des régimes financiers, dont bénéficie par exemple la Bourse suisse. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.