Brexit: May va s'adresser aux dirigeants de l'UE

Grande-BretagneTheresa May continue de faire tout son possible pour modifier l'accord sur le Brexit, au niveau national comme européen.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Première ministre britannique Theresa May va parler «dans les prochains jours» à tous les dirigeants des Etats membres de l'UE et a adressé une lettre aux parlementaires conservateurs pour les appeler à l'unité concernant le Brexit.

Dans cette lettre, dont des extraits ont été rendus publics samedi soir par Downing Street, Mme May exhorte son parti à «surmonter ce qui (le) divise». Les responsables conservateurs doivent sacrifier «leurs préférences personnelles» pour le «service supérieur de l'intérêt national», a-t-elle écrit. Jeudi, les parlementaires britanniques ont rejeté une motion de soutien aux efforts de Mme May pour obtenir des modifications à l'accord de Brexit, des membres de son propre parti s'étant abstenus.

Dans sa lettre, elle qualifie ce vote de «décevant» mais insiste sur le fait qu'elle continuera à chercher des changements sur l'accord dit de «backstop» en Irlande. Ses services ont indiqué qu'elle comptait «parler avec le dirigeant de chaque Etat membre de l'UE dans les prochains jours».

«Je ne sous-estime pas combien profondément ou sincèrement les collègues soutiennent leurs points de vue sur cette question importante. Mais je crois qu'un échec pour faire les compromis nécessaires (...) décevra ceux qui les ont élus pour les représenter», avertit-elle. «Notre parti peut faire ce qu'il a fait si souvent dans le passé : aller au-delà de ce qui nous divise et se rassembler derrière ce qui nous unit».

Le Secrétaire chargé du Brexit Steve Barclay doit rencontrer lundi le négociateur de l'UE Michel Barnier, pour discuter de propositions avancées par un nouveau «groupe de travail» de juristes britanniques cherchant des alternatives au «backstop», selon les services de Mme May.

Le Royaume-Uni est censé quitter l'UE le 29 mars, mais le parlement de Londres a rejeté le mois dernier l'accord de divorce que Mme May avait négocié, ce qui accroit le risque d'un Brexit sans accord le mois prochain. (afp/nxp)

Créé: 17.02.2019, 00h35

Articles en relation

Theresa May se fait retoquer par les députés

Brexit La Première ministre britannique n'a pas eu gain de cause auprès du Parlement, jeudi soir. Plus...

Brexit: Berne soigne les Britanniques

Suisse Le Conseil fédéral a prévu mercredi un contingent spécial transitoire de 3500 autorisations de séjour pour les Britanniques cette année même en cas de Brexit «dur». Plus...

Brexit: Theresa May demande «du temps»

Royaume-Uni La date du Brexit, prévu le 29 mars, se rapproche dangereusement et plonge dans l'incertitude aussi bien le royaume que l'Union européenne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.