Passer au contenu principal

Les Britanniques appelés à boycotter la volaille

Un expert réputé crie au scandale: sept poulets frais sur dix sont contaminés par la bactérie «Campylobacter».

Un poulet sur cinq présentait un taux de contamination particulièrement élevé, selon une étude.
Un poulet sur cinq présentait un taux de contamination particulièrement élevé, selon une étude.
EPA

Voilà qui donne la chair de poule! Environ 70% des poulets frais achetés dans les supermarchés et les boucheries britanniques entre février et juillet étaient contaminés par la bactérie Campylobacter, qui fait chaque année plus de 280 000 victimes au Royaume-Uni, dont une centaine qui en meurt. L’étude dévoilée jeudi par l’Agence de sécurité alimentaire (FSA) n’a pas manqué de soulever l’émotion, à un mois des fêtes de Noël. Steve Wearne, qui dirige l’agence nationale, exige de l’industrie aviaire qu’elle agisse d’urgence. Quant à Tim Lang, professeur de politique alimentaire à la London’s City University et ancien conseiller du gouvernement, il appelle dans le Guardian à boycotter la volaille. Ni plus ni moins.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.