Passer au contenu principal

«C’est trop tard pour une réconciliation des Le Pen!»

Jean-Marie Le Pen se battra jusqu’au bout pour exister, c'est l'avis de Jean-Yves Camus, spécialiste du FN. Selon lui, le fondateur du parti ne se laissera pas débarquer sans tout essayer

Selon le politologue Jean-Yves Camus: «Jean-Marie Le Pen aime les confrontations. Je pense qu’il souhaite un coup d’éclat dans l'enceinte de l'université d'été du FN à Marseille.»
Selon le politologue Jean-Yves Camus: «Jean-Marie Le Pen aime les confrontations. Je pense qu’il souhaite un coup d’éclat dans l'enceinte de l'université d'été du FN à Marseille.»
Florian Cella

Demain jeudi, le bureau exécutif du FN se réunit pour décider du sort de Jean-Marie Le Pen. Il risque la suspension, voire l’exclusion, de sa qualité d’adhérent du parti qu’il a fondé en 1972. Le président d’honneur du FN, à qui la justice a donné raison contre sa fille Marine, viendra affronter ses contradicteurs «les yeux dans les yeux», promet-il dans un communiqué.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.