Passer au contenu principal

Le candidat poignardé de retour en soins intensifs

Jair Bolsonaro, poignardé à l'abdomen il y a quelques jours, a de nouveau été opéré en urgence jeudi. Il avait été attaqué lors d'un meeting en vue de la présidentielle.

Jair Bolsonaro a été poignardé le 6 septembre en pleine rue.
Jair Bolsonaro a été poignardé le 6 septembre en pleine rue.
Keystone

Le candidat d'extrême-droite à la présidentielle Jair Bolsonaro, poignardé à l'abdomen il y a une semaine, a été reconduit jeudi en soins intensifs après avoir subi dans la nuit une nouvelle opération d'urgence, a annoncé l'hôpital de Sao Paulo où il est traité.

M. Bolsonaro, 63 ans, a été opéré pour la deuxième fois en sept jours en raison d'une «occlusion de l'intestin grêle» provoquée par une «bride intestinale», a précisé l'Hôpital israélite Albert-Einstein dans son dernier bulletin de santé.

Selon l'établissement, l'intervention chirurgicale s'est bien passée et a duré deux heures. «Le patient a présenté une bonne évolution après l'opération et se trouve actuellement en soins intensifs». «L'opération d'urgence s'est bien terminée, Dieu merci. Mon père est en train de payer un prix très élevé parce qu'il veut sauver le Brésil», a publié sur Twitter son fils Flavio Bolsonaro, député régional de Rio de Janeiro et candidat aux sénatoriales.

Poignardé en pleine rue

Poignardé le 6 septembre en pleine rue lors d'une bain de foule à Juiz de Fora, l'ex-capitaine de l'armée brésilienne, en tête des intentions de vote pour le premier tour du 7 octobre, a été victime de plusieurs perforations intestinales et d'une hémorragie. Il était sorti des soins intensifs lundi, après une amélioration progressive de son état de santé.

D'après les derniers sondages publiés en début de semaine, il est crédité de 24 à 26% des voix, largement devant son premier poursuivant, Ciro Gomes (11 à 13%). Après sa première opération, les médecins prévoyaient qu'il pourrait sortir de l'hôpital sous une dizaine de jours, à peine trois semaines avant le premier tour, mais ce délai pourrait se prolonger après cette nouvelle intervention chirurgicale.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.