Les candidats s’emparent des attaques de New York

Terrorisme Le suspect âgé de 28 ans, a été appréhendé lundi dans la banlieue de New York. Donald Trump et Hillary Clinton ont réagi.

Dans la nuit de dimanche à lundi, une équipe de démineurs a été appelée à la gare d’Elizabeth,  ville ouvrière près de New York.

Dans la nuit de dimanche à lundi, une équipe de démineurs a été appelée à la gare d’Elizabeth, ville ouvrière près de New York. Image: AP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’homme suspecté d’avoir déposé la bombe, qui a explosé samedi soir à New York et a blessé 29 personnes, a été arrêté lundi matin à Linden, une ville de la proche banlieue de New York. Deux heures à peine après la diffusion de sa photo par les autorités, l’homme de 28 ans a été aperçu vers 10 h 30 en train de dormir dans une voiture. Lorsqu’un agent a tenté de l’interpeller, Ahmad R. a ouvert le feu et pris la fuite en courant. Il a été arrêté après avoir été blessé par les forces de l’ordre. Deux officiers de police ont également été blessés au cours de l’opération.

Ahmad R., un Américain d’origine afghane, a été identifié après avoir été filmé par des caméras de surveillance sur le lieu de l’attentat de samedi à Manhattan et quelques rues plus loin, à l’endroit où a été découvert un autre engin explosif. Les autorités ont également retrouvé ses empreintes sur l’une des bombes, selon une source proche de l’enquête citée par les médias américains. L’homme était aussi recherché pour sa participation présumée dans l’attaque à la bombe samedi sur le trajet d’une course à pied à Seaside Park, une ville à une centaine de kilomètres de New York. L’explosion n’avait fait aucun blessé.

Cette série d’attaques qui a secoué New York alors que s’ouvre l’Assemblée générale des Nations Unies, s’est rapidement retrouvée au cœur de la campagne présidentielle. La campagne de Donald Trump s’est efforcée de lier les attentats à l’intention d’Hillary Clinton d’accepter des réfugiés syriens aux Etats-Unis. Hillary Clinton a pour sa part souligné la nécessité pour les Etats-Unis de collaborer avec leurs alliés pour lutter contre le terrorisme international. L’ancienne Secrétaire d’Etat s’est aussi prononcée en faveur d’un renforcement des activités en matière de renseignement.

Le filet s’est resserré dimanche soir autour du suspect lorsque les forces de l’ordre ont interpellé à Brooklyn une voiture transportant cinq personnes liées à l’individu. Dans la nuit, une équipe de démineurs a été appelée à la gare d’Elizabeth, une ville ouvrière proche de New York dans laquelle résidait Ahmad R., après la découverte de cinq engins explosifs dans un sac à dos retrouvé par deux sans-abri. L’un d’entre eux a explosé lorsque les démineurs tentaient de le désamorcer à l’aide d’un robot. Au cours d’une conférence de presse organisée peu après l’arrestation du suspect, William Sweeney, un cadre du FBI a affirmé que l’homme dont la famille possède un restaurant spécialisé dans le poulet frit bon marché à Elizabeth, n’avait pas de liens connus avec des réseaux terroristes. L’enquêteur a aussi déclaré n’avoir «aucun élément» permettant de conclure à l’existence d’une cellule terroriste dans la région de New York.

Barack Obama a affirmé lundi que les autorités américaines n’avaient jusqu’ici trouvé «aucun lien» entre les incidents dans la région de New York et l’attaque au couteau perpétrée samedi dans un centre commercial du Minnesota par un étudiant d’origine kenyane. Celui-ci avait blessé neuf personnes avant d’être abattu par les forces de l’ordre. L’Etat islamique a revendiqué cette attaque dimanche mais ne l’a pas fait pour les faits de la région new-yorkaise. La famille du suspect avait porté plainte en 2011 contre la ville d’Elizabeth en affirmant avoir été victime de harcèlement à cause de sa religion musulmane. L’avocat de la famille s’était récusé en 2015.

Créé: 19.09.2016, 22h19

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.