Cent kilos de «mère de Satan» prévus pour tuer

Attentats en EspagneSelon le survivant de l'explosion de la maison où la cellule élaborait ses plans, cent kilos d'explosifs avaient été fabriqués.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La cellule responsable des attentats à Barcelone et Cambrils, qui ont fait 16 morts les 17 et 18 août, voulait utiliser 100 kilos de TATP répartis dans trois camionnettes pour mener ses attentats, a affirmé jeudi un quotidien catalan.

Selon El Periodico de Catalunya, c'est ce qu'aurait expliqué à la justice Mohamed Houli Chemlal, seul survivant de l'explosion de la maison où la cellule confectionnait des explosifs, à Alcanar (200 kilomètres au sud-ouest de Barcelone). Interrogé par la presse, le ministre de l'Intérieur Juan Ignacio Zoido a refusé de confirmer l'information, couverte par le secret de l'instruction, de même que les sources judiciaires consultées par l'AFP.

Vingt sacs de cinq kilos

Selon son récit au juge en charge du dossier mentionné par le quotidien, l'explosion s'est produite quand les membres de la cellule présents dans la maison avaient atteint la phase finale, de séchage, de préparation de l'explosif, qu'ils voulaient répartir dans 20 sacs de cinq kilos répartis dans trois véhicules pour les faire exploser à proximité de monuments.

Cela représenterait une quantité beaucoup plus importante que celles saisies habituellement par les forces de police en Europe dans le cadre d'opérations antiterroristes, qui dépassent rarement quelques kilos. Après les attentats-suicide à l'aéroport de Bruxelles en mars 2016, les enquêteurs avaient retrouvé 15 kilos de cet explosif instable en perquisitionnant un appartement.

Le TATP (tripéroxyde de triacétone), surnommé la «mère de Satan», est prisé des djihadistes du groupe Etat islamique (EI), car il peut être fabriqué à partir d'ingrédients trouvables dans le commerce. Il avait été utilisé entre autres lors des attentats de Paris en novembre 2015, de Bruxelles en mars 2016 ou de Manchester en mai 2017.

Cent bonbonnes

Dans la villa détruite, «le sol du premier étage était totalement occupé par la substance en cours de séchage», selon le quotidien. Les enquêteurs y avaient retrouvé plus de 100 bonbonnes de butane, mais ne savent toujours pas ce que la cellule dirigée par l'imam Abdelbaki Es Satty, mort dans l'explosion, comptait en faire, selon le quotidien.

Les 17 et 18 août, le double attentat à Barcelone et Cambrils à l'aide de véhicules-béliers, revendiqué par l'EI, avait fait 16 morts et plus de 120 blessés. Huit membres de la cellule soupçonnée d'avoir ourdi ces attentats sont morts. Deux hommes - dont Mohamed Houli Chemlal - sont en détention provisoire en attendant d'être jugés à Madrid, et deux autres en liberté surveillée.

(afp/nxp)

Créé: 14.09.2017, 15h44

Articles en relation

Marche contre la terreur à Cambrils

Attentats en Catalogne Des milliers de personnes ont défilé vendredi soir contre le terrorisme à Cambrils, ville balnéaire touchée par une attaque la semaine dernière. Plus...

Le suspect en fuite «est dangereux»

Attentats en Espagne Younès Abouyaaqoub «est dangereux et pourrait être armé», avertit la police catalane. Le bilan des morts des attentats de Barcelone et Cambrils passe à 15. Plus...

Après Barcelone, les témoignages de Cambrils

Terrorisme Après Barcelone, c'est la station balnéaire de Cambrils qui a été attaquée. Témoignages en vidéo. Plus...

Deuxième attaque à Cambrils: sept blessés

Attentats en Espagne Une voiture a foncé sur la foule à Cambrils, au sud de Barcelone, faisant sept blessés. Quatre des cinq occupants ont été abattus. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Maintes fois reportée, l'ouverture d'Aquatis aura lieu finalement fin octobre. En attendant, les prix qui seront pratiqués alimentent déjà les discussions sur Internet.
(Image: Bénédicte) Plus...