Près de cent militaires tués par Boko Haram

TchadUne attaque de Boko Haram au Tchad, dans la province du Lac, a tué 92 soldats. Le président promet une «réplique foudroyante».

Le président Idriss Déby Itno s'est rendu sur les lieux de l'attaque.

Le président Idriss Déby Itno s'est rendu sur les lieux de l'attaque. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Boko Haram a tué près de 100 militaires tchadiens dans une attaque à Boma, dans la province du Lac, affaiblissant l'armée tchadienne dans cette région frontalière où le groupe djihadiste, multiplie les attaques ces derniers mois.

Le président Idriss Déby Itno s'est rendu en personne sur les lieux de l'attaque mardi pour «s'incliner sur le corps» des 92 soldats morts, a-t-il déclaré à la télévision tchadienne, précisant que c'était «la première fois» qu'il perdait autant d'hommes.

Certains officiers présents sur place, qui ont réclamé l'anonymat, évoquent un bilan encore plus lourd. Ils affirment que les djihadistes ont dérobé du matériel et ont aussi possiblement pris des militaires en otage lors de cette attaque qui a eu lieu lundi avant le lever du jour.

Depuis plusieurs mois, le groupe djihadiste, Boko Haram, dont l'insurrection est née au Nigeria en 2009, multiplie les actions dans la région du lac Tchad. À la frontière du Tchad, du Nigeria, du Niger et du Cameroun, cette étendue d'eau marécageuse est parsemée d'îles dont certaines sont devenues le repère des membres du groupe djihadiste, , qui profitent entre autres d'un terrain qui les avantage.

Départ «de leur propre gré»

Les affrontements de Boma ont duré plus de 7 heures. Les renforts envoyés par l'armée tchadienne vers la presqu'île se sont embourbés et ont eux-mêmes été pris pour cible, ont affirmé plusieurs sources militaires à l'AFP.

«Le camp se trouve sur une île où tous les axes sont étroitement contrôlés par les éléments de Boko Haram, ils ont quitté les lieux de leur propre gré, sans qu'ils ne soient contraints ou mis en déroute par l'armée tchadienne», dénonce un autre responsable de la sécurité de la région. «L'ennemi a porté un coup dur à notre système de défense dans cette zone», a reconnu un officier supérieur qui a réclamé l'anonymat.

Selon un autre militaire, 24 véhicules de l'armée ont été détruits dont des blindés, tandis que du matériel militaire a été récupéré et emporté sur cinq hors-bords par des éléments de Boko Haram. L'armée tchadienne a été prise par surprise par l'attaque qui s'est produite vers 5 heures du matin, alors que les assauts de Boko Haram se produisaient jusqu'à présent vers minuit, détaille cette même source.

Réplique foudroyante

Le président Déby a pour sa part décidé de rester dans la province du Lac, affirmant qu'il préparait une «réplique foudroyante». L'insurrection de Boko Haram a fait 35'000 morts et près de 2 millions de déplacés dans le Nord-Est du Nigeria depuis son début en 2009, selon l'ONU.

Depuis 2015, les pays de la région luttent contre ces djihadistes au sein de la Force multinationale mixte (FMM), une coalition régionale engagée autour du lac Tchad avec l'aide de comités de vigilance composés d'habitants. Mais les forces armées peinent à faire face à l'action des djihadistes . Au Cameroun, les violences se sont multipliées en 2019 et début 2020.

Dans l'Extrême-Nord camerounais, 275 personnes ont été tuées par les attaques djihadistes en 2019, des civils pour la plupart, selon un rapport publié par l'ONG Amnesty International en décembre. Et au Niger, 174 soldats ont été tués dans trois attaques en janvier et décembre. (afp/nxp)

Créé: 24.03.2020, 23h54

Articles en relation

Le Niger tue une «figure de proue» de Boko Haram

Afrique Ibrahim Fakoura, un des chefs de faction de Boko Haram et plusieurs de ses compagnons ont été tués lors d'une opération de l'armée nigérienne. Plus...

Lac Tchad: attaque de Boko Haram, 6 morts

Tchad L'armée tchadienne a perdu six de ses soldats dans une attaque attribuée à Boko Haram lundi. Plus...

Pêcheurs massacrés par Boko Haram

Tchad Un village de pêcheurs au bord du lac Tchad a été pris pour cible par des membres du groupe Boko Haram. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.